1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Manuel Valls sur RTL : "Dans bien des domaines, Macron a fait des choses que j'aurais aimé faire"
1 min de lecture

Manuel Valls sur RTL : "Dans bien des domaines, Macron a fait des choses que j'aurais aimé faire"

LE GRAND JURY - L'ancien premier ministre plaide pour défiscaliser les heures supplémentaires, une mesure qu'Emmanuel Macron avait promis lors de la campagne présidentielle.

Manuells Valls, invité du "Grand Jury" le 26 novembre 2017
Manuells Valls, invité du "Grand Jury" le 26 novembre 2017
Crédit : RTL / Frédéric Bukajlo / SIPA PRESS
Manuel Valls était l'invité du "Grand Jury" de RTL, LCI et "Le Figaro" dimanche 26 novembre 2017
00:51:35
Le Grand Jury du 26 novembre 2017
00:51:56
Clarisse Martin
Clarisse Martin

C'est une mesure emblématique qui était entrée en vigueur sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy. La défiscalisation des heures supplémentaires évoque le slogan "Travailler plus pour gagner plus" qui avait été porté par l'ancien président de la République lors de la campagne de 2007. Une mesure qui avait été aussitôt supprimée par François Hollande à son arrivée à l'Élysée, en 2012, et qu'Emmanuel Macron s'était engagé à rétablir pendant la campagne présidentielle de 2017.

Invité du Grand Jury RTL, Le Figaro, LCI dimanche 26 novembre, Manuel Valls est allé dans le même sens qu'Emmanuel Macron. "Dans bien des domaines (Emmanuel Macron) fait des choses que j'aurais aimé faire", a-t-il déclaré. Évoquant "le pouvoir d'achat des classes moyennes et des couches populaires", le député de l'Essonne a plaidé pour "aller plus loin" sur cette question, notamment pour les personnes qui travaillent. "Je propose, de nouveau, la défiscalisation des heures supplémentaires", a défendu Manuel Valls au micro de RTL, "le plus vite possible."

Si Emmanuel Macron ne s'est plus prononcé sur ce point depuis qu'il a été élu président de la République, Gérald Darmanin, ministre de l'Action et des Comptes publics l'avait réaffirmée au cours d'une séance de questions au gouvernement à l'Assemblée nationale, en juillet 2017.

Cette mesure phare de la droite, honnie par le Parti socialiste (PS) à l'époque de la présidence de François Hollande, n'est en effet pas nouvelle dans la bouche de Manuel Valls. S'il ne s'était pas prononcé en sa faveur lorsqu'il était premier ministre, l'ancien maire d'Évry (Essonne) était sorti du bois à l'occasion de la primaire de la Belle Alliance Populaire, et avait, à partir de là, défendu cette exonération de charges des heures supplémentaires.

À écouter aussi

Quelques mois auparavant, au cours de la campagne pour la primaire de la droite, en 2016, Nicolas Sarkozy avait à nouveau défendu le projet de réinstaurer la défiscalisation des heures supplémentaires.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/