2 min de lecture Manuel Valls

"Manuel Valls n'a-t-il que ce qu'il mérite ?", interroge Alba Ventura

ÉDITO - Il est passé de premier ministre avec un destin présidentiel à un député isolé. Comment Manuel Valls en est-il arrivé là ?

L'Edito Politique - Olivier Bost L'Edito politique Olivier Bost iTunes RSS
>
Alba Ventura : "C'est le côté 'matamore' de Manuel Valls qui l'a pénalisé" Crédit Image : PHILIPPE LOPEZ / AFP | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
L'invite´ de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura et Loïc Farge

Il y a un an, Manuel Valls était premier ministre. On lui promettait même une victoire présidentielle. Huit mois plus tard, il est devenu un député élu sur le fil qui a du mal à se faire une place à l'Assemblée nationale. Jamais dans l'histoire de la Ve République, un premier ministre ne s'est retrouvé dans une situation pareille. Le seul qui s'en approche un peu, c'est Dominique de Villepin qui a d'ailleurs quitté la vie politique depuis. Pour Manuel Valls, c'est un parcours très singulier.

Alors comment en est-il arrivé là ? Il est certain qu'il a accumulé les maladresses et les brutalités. Il n'a pas pu s'empêcher d'avancer en étant cassant, dur et arrogant. On lui a souvent reproché de ne pas avoir le sens du compromis, de ne pas négocier, de vouloir imposer. Et pourtant, Manuel Valls c'est quelqu'un qui ne manque pas de qualités.

Non, tout n'est pas de sa faute

Il a vu le PS se fracasser dans le mur avant les autres. Il a vu les fractures de la gauche avant les autres, quand il théorisait les "deux gauches irréconciliables". Il a eu un discours sur le terrorisme et la laïcité plus vigoureux et plus net que les autres. Il était sur la ligne Macron, avant Emmanuel Macron. Mais c'est son côté matamore qui l'a pénalisé. À tel point qu'un 49.3 utilisé par Valls a paru plus brutal qu'utilisé par Rocard.

C'est donc de sa faute ? C'est là que l'on trouve que ça va un peu trop loin. Encore une fois, il a été souvent maladroit. Maisde là à en faire un pestiféré, c'est assez déraisonnable. Susciter un tel degré de haine en quelques mois, c'est démesuré. Quand vous pensez qu'il y a deux ans et demi à peine, tous les députés de l'Assemblée l'applaudissaient à tout rompre, tous debout, lors de son discours après les attentats, vous vous demandez si c'est bien du même homme que l'on parle aujourd'hui.

À lire aussi
Manuel Valls élections municipales
VIDÉO - Manuel Valls entre en campagne à Barcelone, et croit à une "remontada"

Là il se retrouve, méprisé par les amis de Macron, excommunié par les socialistes qui le qualifient de traître, haï par les mélenchonistes. Comme si tous les défauts de François Hollande, c'est Manuel Valls qui les incarnait. Comme si Manuel Valls était seul responsable du renoncement de l'ancien président, seul responsable du fiasco du quinquennat qui vient de s'achever. Il y a certes sa part. Mais de là à le désigner comme l'unique comptable de l'échec et le traître absolu ! Notez que s'il avait fallu faire payer à tous les socialistes leur trahison, il n'y aurait plus de socialistes.

Sur la fissure au moment du séisme

En fin de compte, Manuel Valls paie tout à la fois son caractère autoritaire bien sûr, cinq ans de "Hollandisme", mais aussi le fait d'avoir touché là où ça fait mal, d'avoir mis le doigts sur le chamboule-tout qui s'annonçait. Il était sur la fissure au moment du tremblement de terre.

Au final, il ne sera pas seul au Palais Bourbon. Il va visiblement se raccrocher aux branches de quelques ex-PS, d'anciens écolos et de radicaux de gauche pour former un groupe de centre gauche. En tout cas il devrait échapper (de justesse) au statut de "non inscrit", ces députés qui n'ont pas de groupe, pas beaucoup de moyen et pas beaucoup d'exposition. Ceux que l'on surnomme les "fantômes" de l'Assemblée. À lui de prouver qu'il peut exister autrement.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Manuel Valls Polémique Assemblée nationale
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants