2 min de lecture Manuel Valls

Manuel Valls : ce qu'il faut retenir de son intervention au JT de France 2

Invité du journal de 20 heures de "France 2" dimanche 7 décembre, le Premier ministre a évoqué son avenir personnel et défendu sa ligne politique et économique.

>
L'intégralité de l'intervention de Manuel Valls au journal de 20 heures de "France 2" Crédit Image : FRANCOIS GUILLOT / AFP | Durée : |
Raphaël Bosse-Platière
Raphaël Bosse-Platière
Journaliste RTL

"Je suis là pour assumer mes responsabilités. Je suis là jusqu'à la fin du quinquennat, c'est ce que nous avons convenu avec le président de la République". Manuel Valls a répondu aux rumeurs qui évoquent son éventuel départ de Matignon, dimanche 7 décembre sur France 2. "Je ne suis pas un déserteur", a-t-il insisté.

"Je veux exercer pleinement cette responsabilité qui est de servir mon pays et j'irai jusqu'au bout tant que j'ai la confiance du président de la République, le soutien de la majorité, la capacité de changer le pays", a affirmé le chef du gouvernement.

Valls défend sa ligne économique

Le Premier ministre a ensuite abordé les questions économiques et sociales, à commencer par la loi Macron, qui sera présentée au Parlement dès janvier prochain. "Je présenterai moi-même ce texte, qui vise à donner de l'énergie à notre société", a-t-il annoncé. Une des mesures pour y arriver pourrait être la possibilité de passer de cinq à douze dimanche travaillés par an.

Il n'y aura pas de remise en cause de la durée légale du temps de travail

Manuel Valls
Partager la citation

Quant aux 35 heures, qu'il avait envisagé de réformer lors de la primaire socialiste de 2011, il semble avoir changé d'avis, "parce qu'elles ont évolué". "Il n'y aura pas de remise en cause de la durée légale du temps de travail", a-t-il assuré, précisant que "la durée effective du travail est de 39 heures" en France.

Les Français manquent "d'indignation" face au racisme

À lire aussi
Manuel Valls élections municipales
VIDÉO - Manuel Valls entre en campagne à Barcelone, et croit à une "remontada"

L'ancien maire d'Évry s'est également indigné après l'agression antisémite de Créteil. Il a déploré le manque de "mobilisation". "J'ai été étonné qu'il n'y ait pas plus de mobilisation en dehors de celle de ce matin à Créteil, plus de mobilisation des intellectuels, mais tout simplement de la société", a-t-il déclaré.

La proportionnelle intégrale rendrait le pays "totalement ingouvernable"

Manuel Valls est opposé à un changement du mode de scrutin trop poussé de nos institutions. "Imposer la proportionnelle intégrale, c'est une sacrée responsabilité que je ne souhaite pas que nous prenions", parce que "cela ferait rentrer 150 ou 180 députés du Front national à l'Assemblée nationale et que cela rendrait le pays totalement ingouvernable", a-t-il déclaré.

Mais le locataire de Matignon a rappelé que l'introduction d'une dose de proportionnelle était "un engagement du président de la République". Mais cette réforme est selon lui "compliquée", car elle nécessite "l'assentiment de la plupart des formations politiques" et "surtout le redécoupage de toutes les circonscriptions".

Sarkozy guidé par "la revanche"

"C'est vrai que nous n'avons pas très bien compris le sens de son retour. En tout cas, j'ai le sentiment qu'il est mû par une seule idée : la revanche", a estimé Manuel Valls à propos de l'ancien président de la République.

J'ai surtout le sentiment qu'il s'agit d'une revanche à l'égard des Français

Manuel Valls sur Nicolas Sarkozy
Partager la citation

Et d'insister : "La revanche contre le président de la République : on peut le comprendre, il a perdu l'élection en 2012. A l'égard de ses amis peut-être. Mais j'ai surtout le sentiment qu'il s'agit d'une revanche à l'égard des Français, et on ne peut pas préparer l'avenir d'un grand pays comme la France avec un sentiment comme la revanche", a affirmé l'ancien ministre de l'Intérieur de François Hollande.

>
Manuel Valls : ce qu'il faut retenir de son intervention au JT de France 2 Crédit Média : Christophe Ponzio | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Manuel Valls Gouvernement France 2
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants