1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. "Manuel Valls est en contradiction avec François Hollande", dit Jean-Vincent Placé
1 min de lecture

"Manuel Valls est en contradiction avec François Hollande", dit Jean-Vincent Placé

GRAND JURY - Le sénateur de l'Essone déplore les déclarations de Manuel Valls qui maintient la construction de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes pour 2015.

Jean-Vincent Placé invité du Grand Jury dimanche 21 décembre 2014
Jean-Vincent Placé invité du Grand Jury dimanche 21 décembre 2014
Crédit : RTL / Nicolas Briquet / Abacapress
Jean-Vincent Placé au Grand Jury RTL/ Le Figaro/ LCI du 21 décembre 2014 (Première partie)
00:10:38
Marie-Pierre Haddad

Jean-Vincent Placé n'envisage aucun retour des écologistes au gouvernement "vu la cristallisation des combats sur le fond à Notre-Dame-des-Landes et au barrage de Sivens". Cependant, le sénateur de l'Essonne tient à saluer le travail de la ministre de l'Écologie Ségolène Royal sur ces deux dossiers.

Ainsi, Jean-Vincent Placé pose ses conditions pour un retour au gouvernement. Il souhaite soulever à l'Assemblée nationale un débat sur "la proportionnelle intégrale". Il confie en avoir discuté avec François Hollande lors d'un déplacement à Moscou. "Je souhaite qu'il y ait ce cadre-là pour réunir la gauche et les écologistes et même au-delà", ajoute-t-il.

Opposé à Notre-Dame-des-Landes

À propos de Notre-Dame-des-Landes, Jean-Vincent Placé se dit "opposé" à "tous les grands projets inutiles". Le projet de construction d'un aéroport a une nouvelle fois été l'objet d'un couac au sein du gouvernement. Manuel Valls a réaffirmé sa volonté de construire l'aéroport dans Ouest-France.

Manuel Valls est en contradiction avec François Hollande qui souhaite rassembler

Jean-Vincent Placé

Mais le Premier ministre a oublié de prévenir l'une des principales concernées par cette déclaration, la ministre de l'Écologie. "Je lui laisse l'entière responsabilité de cette déclaration" a déclaré Ségolène Royal qui en profite au passage pour lui souhaiter "bon courage". De son côté, le président du groupe Écologie au Sénat "déplore les propos de Manuel Valls qui est en contradiction avec un président qui veut rassembler".

Depuis que nous sommes sortis du gouvernement, il y a eu une petite dérive

Jean-Vincent Placé
À lire aussi

Jean-Vincent Placé souhaite que son parti "pèse" et se "renforce", en ce qui concerne les questions d'environnement. "Depuis que nous sommes sortis du gouvernement, il y a eu une petite dérive à toujours tout contester, s'opposer et poser moins de questions alors que notre parole est attendue", estime-t-il.

Afin de peser dans le débat politique, le sénateur écologiste veut réorienter le débat à l'Assemblée sur la loi sur la biodiversité et les moyens accordés à la transition économique.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire