1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Manifestations pro-palestiniennes : l'exécutif sous pression
1 min de lecture

Manifestations pro-palestiniennes : l'exécutif sous pression

François Hollande et Bernard Cazeneuve réfléchissent à une possible interdiction des manifestations pro-palestiniennes, après les débordements violents qui ont eu lieu le 19 juillet à Paris et Sarcelles.

Bernard Cazeneuve à l'Élysée le 9 juillet 2014
Bernard Cazeneuve à l'Élysée le 9 juillet 2014

Une réunion imprévue a eu lieu ce lundi 21 juillet entre François Hollande et le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve. L'exécutif réfléchit encore à une possible interdiction des prochaines manifestations, après les violences qui ont suivi celles de Paris et Sarcelles samedi, déjà interdites.

L'exécutif ferme et uni

François Hollande veut montrer l'unité du gouvernement, avec trois mots d'ordre : vigilance et fermeté en France, apaisement au Proche-Orient. Pour les manifestations, la doctrine ne change pas. L'autorisation doit rester la règle, l'interdiction l'exception, confirme Bernard Cazeneuve.

"Ce n'est pas l'interdiction des manifestations qui engendre la violence, c'est la violence qui engendre l'interdiction des manifestations. Ce week-end soixante manifestations se sont tenues, quatre ont été interdites. Lorsqu'il a été décidé d'enfreindre cette interdiction, il y a eu des problèmes", explique le ministre de l'Intérieur.

Pressions à gauche

Aucune décision n'a pour l'instant été prise concernant la manifestation de mercredi. Tout dépendra du parcours demandé et des garanties de sécurité que les organisateurs pourront apporter. L'exécutif reste extrêmement prudent, mais la pression augmente dans les rangs de la gauche et du PS.

À lire aussi

"Je pense que c'est une faute politique de ne pas laisser des milliers de Français s'exprimer, parce qu'on ne laisse alors que les antisémites, que les violents, alors que ce qu'il faut montrer c'est la masse des citoyens engagés pour la paix", a ainsi réagit le député Pouria Amirshahi.

Dans l'entourage de l'État, on réplique que "quand des gens veulent s'en prendre à la République, autoriser la manifestation serait criminel".

À écouter

Manifestation pro-palestinienne : "la violence engendre l'interdiction", prévient Bernard Cazeneuve
00:01:33
La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/