1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Macron, "une vieille cuisine dans une casserole neuve" pour de Castries
1 min de lecture

Macron, "une vieille cuisine dans une casserole neuve" pour de Castries

INVITÉ RTL - Le nouveau soutien de François Fillon a multiplié les critiques à l'égard du candidat du mouvement En marche.

Henri de Castries, invité de RTL le 17 janvier 2017
Henri de Castries, invité de RTL le 17 janvier 2017
Crédit : Camille Kaelblen / RTLnet
H. de Castries : les propositions de Macron, "de la vieille cuisine dans une casserole un peu neuve"
01:04
Henri de Castries était l'invité de RTL le 17 janvier 2017
12:30
Présidentielle 2017 : Henri de Castries annonce son soutien à François Fillon
12:42
Ludovic Galtier
Ludovic Galtier

Il remplit les salles et ne cache pas son affection pour le monde de l'entreprise. Emmanuel Macron séduit-il Henri de Castries, jeune recrue du camp François Fillon ? "J'ai de la sympathie pour la personne, mais je suis profondément gêné par l'ambiguïté de son positionnement et le caractère très vague de ses propositions ou de son discours", explique-t-il au micro de RTL.

Et de préciser sa pensée : "Lorsqu'il devient précis, c'est une vieille cuisine que l'on nous ressert dans une casserole un peu neuve. Je pense à l'idée qui consiste à dire qu'il faut ouvrir aux démissionnaires le droit aux allocations chômage : Emmanuel Macron ne peut pas ignorer que le régime d'assurance chômage a 25 milliards de dettes, 5 milliards de déficit annuel. Il me semble que la priorité est de donner du travail à ceux qui n'en ont pas, pas d'encourager la démission de ceux qui en ont un." Pour l'ancien patron, l'ancien banquier d'affaires serait "très probablement" le nom "des habits nouveaux du Hollandisme".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/