2 min de lecture Présidentielle 2017

Macron sur RTL : "J'ai tenu un propos équilibré" sur la colonisation

REPLAY - INVITÉ RTL - Décrié pour ses propos sur la colonisation en Algérie, le candidat du mouvement "En Marche !" précise sa position et invite à la réconciliation.

RTL Soir On Refait le monde - Sotto L'invité de RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
Macron sur RTL : "Je pense qu'il est important de regarder en face notre passé" Crédit Image : RTLnet | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Marc-Olivier Fogiel
Marc-Olivier Fogiel
et Clémence Bauduin

Il estime avoir tenu "un propos équilibré". Emmanuel Macron commente, ce jeudi 16 février au micro de RTL, une déclaration qui n'a pas manqué de faire réagir les acteurs politiques de tous bords. En déplacement en Algérie en début de semaine, le candidat du mouvement "En Marche !" avait qualifié, mercredi 15 février, la colonisation française en Algérie de "crime contre l'humanité", dans une interview consacrée à la chaîne Echourouk News. "J'ai tenu un propos équilibré qui consiste à dire que des crimes ont été commis, des barbaries, dans le cadre de la colonisation, en particulier dans des temps de guerre, et qu'en même temps, une modernité par effraction s'est faite dans le cadre de cette colonisation", se défend Emmanuel Macron dans une interview accordée à RTL, ce jeudi 16 février.

"J'avais tenu à peu près les mêmes propos il y a quelques mois, et j'avais eu droit à la polémique inverse, semble s'étonner le candidat. On m'avait dit qu'en quelque sorte, implicitement, je reconnaissais les bienfaits de la colonisation". Emmanuel Macron ne formule pas d'excuses pour ses propos et invite à "dépasser le conflit des mémoires dans lequel nous sommes pris". "Je pense qu'il est important, si l'on veut pouvoir construire un avenir, dans nos quartiers comme avec l'Algérie, de regarder en face notre passé", estime-t-il.

Des clarifications sur "l'unicité de la Shoah"

La nuance avec ses précédentes déclaration réside principalement dans le fait que, pour la première fois, Emmanuel Macron a parlé de "crime contre l'humanité", un choix lexical qui dérange. "Mon idée, en prononçant ce terme, n'est pas de comparer à la Shoah ou au génocide arménien ce qui s'est passé dans la guerre d'Algérie. Je veux être très clair là-dessus et très clair sur l'unicité de la Shoah. (…) En même temps, regardez la définition de la loi française en 2010 des crimes contre l'humanité, vous verrez nombre de crimes qui se sont commis pendant la guerre d'Algérie, poursuit-il. Mon idée, en soulignant cela, n'était pas de faire du nominalisme et de revenir à la définition juridique, mais de bien souligner la gravité des crimes contre l'humain qui ont été commis au moment de la guerre d'Algérie", poursuit Emmanuel Macron.

Face au tollé provoqué par sa déclaration, le candidat veut jouer l'apaisement. "Je dis aux soldats français : 'Ces propos ne sont pas contre vous. Je ne vous accuse pas. Au contraire, je sais les souffrances qui ont été les vôtres, mais je reconnais la responsabilité d'un État - l'État français - qui, dans le cadre de la colonisation, a su prendre le 'Code noir' ou des mesures de la sorte'. Je reconnais ensuite la souffrance des Harkis que nous avons abandonnés, comme nous avons ensuite abandonné dans notre histoire les interprètes afghans ou d'autres", précise-t-il. Mais avec cette défense, Emmanuel Macron risque de se voir reprocher, une nouvelle fois, de vouloir plaire à tous dans une stratégie électoraliste. "Présider, c'est d'abord et avant tout réconcilier, c'est cela ce que je veux faire, assume-t-il. Alors oui, quand vous réconciliez, parfois, vous ravivez. Mais il faut l'assumer, il faut expliquer, dépassionner. J'irai voir les associations d'anciens combattants, j'irai voir toutes les associations qui ont été choquées par mes propos, pour leur expliquer leur complexité", promet le candidat.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 Interview Vidéo
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants