1 min de lecture Journal télévisé

Macron s'exprimera le 12 avril depuis un village de l'Orne, "une terre non macroniste"

DOCUMENT RTL - Le chef de l'État s'exprimera à la télévision jeudi 12 avril, depuis l'école primaire de Berd'huis, dans l'Orne, une village "non macroniste".

micro générique RTL Soir Week-End Vincent Parizot iTunes RSS
>
Le directeur de l'information de TF1, Thierry Thuillier, explique le choix de la ville de Berd'huis (Orne) pour l'interview d'Emmanuel Macron le 12 avril Crédit Image : PHILIPPE WOJAZER / POOL / AFP | Crédit Média : Vincent Serrano | Durée : | Date : La page de l'émission
Vincent Serrano
et Clémence Bauduin

En pleine grogne sociale et face au manque de poids politique de son gouvernement, Emmanuel Macron souhaite expliquer aux Français ses ambitions réformatrices. Le chef de l'État sera l'invité du 13 heures de TF1 jeudi 12 avril. L'interview prendra le format d'une heure d'entretien face à Jean-Pierre Pernaut, interview entrecoupée de reportages et de questions posées par les Français. Elle se déroulera en direct d'une école primaire, dans une classe de CE2, située à Berd'huis, dans l'Orne, un choix qui s'explique par la situation actuelle dans le pays.

"L'idée était de trouver une zone rurale qui rencontre les problématiques du monde rural, à savoir une sorte de fracturation territoriale, la lutte pour conserver les commerces de proximité, les écoles, les hôpitaux (...), une commune qui nous permettait de cocher toutes ces cases : Berd'huis, commune de 1.1000 habitants", explique Thierry Thuillier, le directeur de l'information du groupe TF1.

Celui-ci salue le choix d'une terre "qui n'est pas une terre macroniste". "Au premier tour des élections présidentielles, c’est Marine Le Pen qui est arrivée en tête puis François Fillon, et c’est aussi intéressant de voir que dans ces communes, finalement, il peut y avoir un regard critique", salue le directeur de l'information. 

"On connaît aujourd’hui le fond des reproches qui peuvent être faits au président de la République, justifiés ou pas justifiés, poursuit Thierry Thuillier. Ce n’est pas de trop le qualifier mais, président des villes, président des riches, président un petit peu éloigné. Le choix qui a été fait là, c’est qu’il sera parmi nous jeudi prochain pour répondre à toutes les questions que se posent les français."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Journal télévisé TF1 Médias
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants