1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Macron propose "une réduction d'un tiers" du nombre de députés et sénateurs
1 min de lecture

Macron propose "une réduction d'un tiers" du nombre de députés et sénateurs

VIDÉO - Devant le Congrès réuni à Versailles, Emmanuel Macron a précisé une promesse qu'il avait faite durant la campagne présidentielle.

Emmanuel Macron devant le Parlement à Versailles
Emmanuel Macron devant le Parlement à Versailles
Crédit : Eric FEFERBERG / POOL / AFP
Emmanuel Macron propose "une réduction d'un tiers" du nombre de députés et de sénateurs
00:00:44
Clarisse Martin
Clarisse Martin

Il en avait fait le vœu durant la campagne présidentielle. Emmanuel Macron, désormais à la tête de l'État, a confirmé sa volonté de réduire le nombre de députés et sénateurs. Devant le Congrès réuni à Versailles, lundi 3 juillet, le président de la République a annoncé aux parlementaires qu'il comptait mettre en oeuvre cette réforme, "depuis longtemps souhaitée par nos compatriotes", en abaissant le nombre d'élus à l'Assemblée nationale et au Sénat d'un tiers. Au début de son allocution, Emmanuel Macron avait déjà évoqué son souhait de changer les institutions actuelles.

Actuellement, le Palais-Bourbon abrite 577 députés et le palais du Luxembourg dénombre 348 sénateurs. À ce jours, ce nombre avait crû sans jamais baisser, durant la Ve République. Cette réforme, a explicité Emmanuel Macron, répond à un objectif précis : "l'efficacité". Un principe que le président de la République veut conjuguer avec ceux de représentativité et de responsabilité.

"Notre temps collectif est aujourd'hui trop lent (...) Il faut que soit ajoutée la faculté d'aller plus vite, ainsi je pense que la navette (parlementaire, ndlr) pourrait être simplifiée", a déclaré Emmanuel Macron avant d'annoncer l'abaissement du nombre de parlementaires d'un tiers. Pour mener à bien cette réforme, une révision constitutionnelle est nécessaire. La modification de la Constitution de 1958 peut être obtenue de deux manières. 

Le chef de l'État peut l'obtenir en réunissant le Parlement en Congrès à Versailles, comme ce lundi 3 juillet, ou en organisant un référendum. Le fondateur de La République En Marche a d'ailleurs précisé qu'il aurait recours "si nécessaire" à la consultation du peuple pour mener à bien cette révision de la loi fondamentale.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.