1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Macron président : Griveaux, Ndiaye, Emelien... 5 personnalités qui émergent
5 min de lecture

Macron président : Griveaux, Ndiaye, Emelien... 5 personnalités qui émergent

PORTRAITS - Dans son ascension éclair, Emmanuel Macron a été porté par plusieurs personnalités nouvelles, auparavant inconnues.

Les 5 personnalités qui émergent dans l'entourage de Macron
Les 5 personnalités qui émergent dans l'entourage de Macron
Crédit : Images AFP / Capture d'écran TF1 / Montage RTLNet
Clarisse Martin
Clarisse Martin

L'expression "jeune garde" leur sied à merveille. Pour mener à bien sa course à l'Élysée, alors que son mouvement politique "En Marche !" n'a été créé qu'en avril 2016, Emmanuel Macron s'est entouré d'une équipe de conseillers et conseillères novices - ou presque - dans le jeu politique. 

Une garde rapprochée qui porte encore à ce jour la formation politique et entoure Emmanuel Macron depuis près d'un an. La moyenne d'âge d'Axelle Tessandier, Sibeth Ndiaye, Benjamin Griveaux, Sacha Houlié et Ismaël Emelin ? 34 ans. De quoi marquer une rupture franche avec les caciques de la Ve République.

Sans savoir avec certitude ce qu'il adviendra d'eux dans l'administration Macron ou au sein de La République En Marche (REM), ces soutiens et militants de la première heure - "les enfants", comme le nouveau président de la République les désigne parfois - garderont une place spéciale auprès de lui, a révélé le documentaire Les Coulisses d'une victoire, du réalisateur Yann L'Hénoret. Tour d'horizon de ces quelques proches, devenus hommes et femmes de confiance du Président.

1. Ismaël Emelien, chef d'orchestre de la campagne

Il collaborait déjà avec Emmanuel Macron au ministère de l'Économie. Quand ils se sont rencontrés en 2009, Ismaël Emelien n'était même pas encore diplômé de Sciences-Po Paris, raconte Libération. Ce fidèle, âgé de guère plus de 30 ans, avait déjà participé à la campagne de Dominique Strauss-Kahn pour la primaire de la gauche en 2011. La suite de l'histoire est connue. Elle n'a manifestement pas échaudé Ismaël Emelien, qui a décidé de se mettre en marche dès les prémices de l'émancipation d'Emmanuel Macron, lorsqu'il a lancé son mouvement. 

À lire aussi

Après 2011, ce Grenoblois de naissance persiste dans les coulisses de la politique aux côtés de l'ancien ministre de l'Économie, après un détour au sein de la Fondation Jean-Jaurès, think-tank politique dans le giron du Parti socialiste. Un groupe actuellement dirigé par l'ancien ministre et député socialiste Henri Nallet. Pour Challenges, Ismaël Emelien est l'un des principaux artisans du mouvement "En Marche !". Conseiller stratégique présent dès les balbutiements de la formation, il est, pour l'hebdomadaire, le "concepteur de cette start-up politique". D'ailleurs, selon un portrait que lui a consacré Libération, il serait "l'un des rares à pouvoir s'opposer frontalement à Emmanuel", rapporte un membre du parti dans les colonnes du quotidien.

2. Benjamin Griveaux, la première ligne

Il est l'un des visages les plus connus de la garde rapprochée d'Emmanuel Macron. Et pour cause, l'homme de 39 ans - comme Emmanuel Macron - occupe à ce jour la tâche de porte-parole du mouvement "En Marche !", dont l'exposition médiatique est intrinsèquement liée à la charge. Élu au Conseil général de Saône-et-Loire et conseiller municipal à Chalon-sur-Saône entre 2008 et 2015, cet ancien strauss-kahnien diplômé de HEC a fait ses classes en tant que conseiller de Marisol Touraine au ministère des Affaires sociales et de la Santé entre 2012 et 2014. 

En 2015, à l'échéance de ses mandats locaux, il quitte - brièvement - les affaires publiques pour un poste à la direction de la communication d'Unibail, groupe immobilier coté au CAC 40. Un emploi qu'il délaisse finalement à l'automne 2016 pour se consacrer pleinement à la campagne politique de son champion, en lice pour la présidentielle au printemps suivant. Depuis la soirée du 7 mai 2017, Benjamin Griveaux, toujours en charge de la communication politique, est plus que jamais au contact pour défendre et porter la voix d'Emmanuel Macron sur les plateaux de télévision et stations de radio.

3. Axelle Tessandier, madame numérique

Elle aurait pu rester aux États-Unis, où elle vivait depuis plusieurs années et travaillait dans le vivier de firmes et start-up de la Silicon Valley. Mais les attentats de novembre 2015 qui ont endeuillé la France ont précipité le retour au bercail d'Axelle Tessandier et ont eu raison de son exil sur le continent américain. Cette entrepreneure de 36 ans dans le domaine du numérique, passée par l'entreprise Scoop.it notamment, est devenue déléguée nationale du mouvement "En Marche !", avec huit autres, après s'être engagée dans le parti au cours des premiers mois de son existence.

Au micro de RTL ce mardi 9 mai, la jeune femme explique les principales raisons de son engagement dans la campagne d'Emmanuel Macron. Pour elle, il "bousculait tous les codes" et c'est parce qu'à son sens, il est le tenant d'idées innovantes qu'elle s'est mise en ordre de bataille. Dans un portrait que lui a consacré Le Monde, elle est décrite comme "l'évangéliste" du mouvement de son patron, désormais président élu. Dans Les Échos, elle devient "la startupeuse qui murmure à l'oreille d'Emmanuel Macron". Mais si Axelle Tessandier a fait ses armes dans le domaine du numérique, il serait réducteur de l'affubler uniquement de l'étiquette de technocrate.

4. Sibeth Ndiaye, spin doctor du candidat Macron

Le documentaire Les Coulisses du pouvoir, sur les 200 jours de campagne d'Emmanuel Macron, l'a exposée à la lumière. Avant l'élection de son candidat à l'Élysée, Sibeth Ndiaye œuvrait en coulisses à son poste de responsable des relations presse. Ancienne socialiste, âgée de 37 ans, la jeune femme d'origine sénégalaise devenue française en 2016 est diplômée d'un DESS dans le domaine de l'économie de la santé, avant de travailler au côté de Claude Bartolone, à l'époque où il préside le Conseil général de Seine-Saint-Denis. Par la suite, elle s'empare de la gestion des relations presse d'Arnaud Montebourg, alors ministre de l'Économie, remplacé après par Emmanuel Macron.

Un ex-ministre avec lequel elle semble entretenir une relation privilégiée. Dans une interview accordée à Jeune Afrique, lundi 8 mai, elle raconte une anecdote significative. "Je me rappelle toujours avec émotion qu’au décès de ma mère, il avait eu la délicatesse de m’offrir un livre de Roland Barthes, Journal de deuil. Il m’a servi de livre de chevet pendant de longs mois." Son prénom, issu du dialecte diola, signifie "qui a gagné beaucoup de combats", raconte toujours Jeune Afriquedans un portrait. Pour l'instant, elle ne semble pas le faire mentir.

5. Sacha Houlié, caution (très) jeune du président élu

À 28 ans, il est le benjamin de la garde rapprochée d'Emmanuel Macron. Mais il ne faut pas s'y tromper, derrière ses lunettes cerclées de noir et son air juvénile, Sacha Houlié, avocat au barreau de Paris, est le cofondateur du mouvement des Jeunes avec Macron, né durant l'été 2015, avant d'avoir été propulsé délégué national de la maison-mère "En Marche !". Outre la convergence politique, il partage également avec le nouveau président de la République l'amour pour l'OM, le club de football marseillais. Tant et si bien que dans sa biographie Twitter, il indique que sa localisation est celle du stade Vélodrome. 

Un Poitevin qui a traîné ses guêtres dans les rangs du Mouvement des jeunes socialistes (MJS) puis dans ceux du Parti socialiste, comme la plupart de ses homologues délégués nationaux. Il rêvait de voir DSK à l'Élysée, d'après La Nouvelle République, dans un portrait publié en janvier 2017. Dans cet article, il avait également confié que si son candidat, Emmanuel Macron, remportait la présidence, il voudrait "faire partie de l'équipe qui gouverne avec lui...". Cheville ouvrière de la campagne, il est à présent sur les rangs pour l'investiture en vue des législatives dans la deuxième circonscription de la Vienne, raconte France 3 Nouvelle-Aquitaine. Réponse ce jeudi 11 mai à midi, lorsque les 577 candidats de La République En Marche d'Emmanuel Macron seront officiellement désignés.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/