1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Macron président : économie, éducation... Le Maire insiste sur leur "proximité" idéologique
1 min de lecture

Macron président : économie, éducation... Le Maire insiste sur leur "proximité" idéologique

INVITÉ RTL - S'il attend encore "des gestes" du président de la République, le député de l'Eure est en phase avec des mesures essentielles du programme d'Emmanuel Macron.

Bruno Le Maire sur RTL lundi 8 mai 2017
Bruno Le Maire sur RTL lundi 8 mai 2017
Crédit : Frédéric Bukajlo pour RTL / SIPA
Bruno Le Maire : "Je pourrais travailler dans une majorité de gouvernement"
14:18
Macron président : Le Maire "pourrait "travailler avec une majorité de gouvernement"
00:30
Économie, Éducation... Le Maire insiste sur sa "proximité" idéologique avec Macron
14:12
Ludovic Galtier & Yves Calvi

Depuis la victoire d'Emmanuel Macron à l'élection présidentielle dimanche 23 avril, Bruno Le Maire, ancien candidat à la primaire de la droite, se montre favorable à l'idée d'"avancer" avec le nouveau président de la République. Invité de RTL lundi 8 mai, le député de l'Eure assure qu'il a eu des contacts directs avec lui et ses équipes. Lorsqu'il est accusé de trahison par certains ténors de la droite, Bruno Le Maire s'interroge au micro de RTL. "Traître à quoi ? À nos idées ? Quelles différences fondamentales y a-t-il entre nos idées sur la libéralisation de l'économie, sur le soutien aux entrepreneurs, sur la construction européenne, et les idées d'Emmanuel Macron ? Je suis fidèle à mes idées, fidèle à mes convictions."

"Je pourrais travailler dans une majorité de gouvernement, enchaîne-t-il. Cela dépend des gestes que fera Emmanuel Macron en direction de tous ceux qui estiment qu'il faut faire plus pour la sécurité." Et l'homme de droite de se satisfaire de certaines mesures phares du président élu. "J'ai vu qu'au débat, Emmanuel Macron avait dit qu'il modifierait la loi Taubira pour durcir la loi pénale. Tant mieux ! (...) En matière éducative, j'ai entendu Emmanuel Macron dire que la langue française est une priorité. Tant mieux".

Bruno Le Maire ajoute qu'il ne demandera pas à Emmanuel Macron de "dénaturer son projet", mais des aménagements. "Qu'il prenne" par exemple "plus conscience du sujet" de la lutte contre l'islam politique, et qu'il soit "plus offensif là-dessus", conclut-il.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/