1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. "Macron n'a pas totalement perforé la droite et n'a pas cherché à perforer la gauche", décrypte Alba Ventura
3 min de lecture

"Macron n'a pas totalement perforé la droite et n'a pas cherché à perforer la gauche", décrypte Alba Ventura

ÉDITO - L'équipe gouvernementale dévoilée mercredi 17 mai obéit au cahier des charges. Pari tenu, mais on attend de voir.

Les nouvelles têtes du gouvernement Philippe
Les nouvelles têtes du gouvernement Philippe
Crédit : AFP / SIPA / Capture Youtube
"Macron n'a pas totalement perforé la droite et n'a pas cherché à perforer la gauche", décrypte Alba
02:58
"Macron n'a pas totalement perforé la droite et n'a pas cherché à perforer la gauche", décrypte Alba Ventura
03:01
Alba Ventura & Loïc Farge

Une société civile largement représentée, autant d'hommes que de femmes, quelques poids lourds de la droite, de la gauche et du centre : le contrat du premier gouvernement Macron est rempli. Si le but c'était d'avoir un gouvernement resserré, il l'est : dix-huit ministres et, pour le moment, quatre secrétaires d'État. C'est un gouvernement de combat. Si le but c'était de sortir de l'échiquier politique classique, c'est le cas : il y a onze ministres qui ne sont pas issus des partis. Si le but c'était aussi d'avoir quelques professionnels de la politique, on y est avec François BayrouJean-Yves Le DrianGérard Collomb et Bruno Le Maire.

Il y a quelques jolies surprises, comme la centriste Sylvie Goulard (spécialiste de l'Europe) qui obtient un ministère régalien, celui des Armées. Il y a aussi une belle prise de guerre : Nicolas Hulot. C'était quand même l'Arlésienne. Il a été conseiller des trois précédents présidents. Il a toujours refusé un poste de ministre. Là il accepte, avec des compétences très élargies. C'est une vraie "carte verte" pour Emmanuel Macron, qui était faible sur l'écologie.

La droite a pris Bercy

On voit bien qu'Emmmanuel Macron a cherché à mettre un peu toutes les couleurs de l'arc-en-ciel, dans un savant dosage. On voit bien qu'il n'a pas totalement perforé la droite et n'a pas cherché à perforer la gauche. À gauche, ce sont pour la plupart des "marcheurs", des personnalités qui avaient déjà rallié Emmanuel Macron.

À droite, avec l'entrée de Bruno Le Maire et de Gérald Darmanin, on ne peut pas dire pour l'instant que la digue a cédé chez Les Républicains. Mais attention, là où leur nomination ne se résume pas à leurs deux seuls noms, c'est qu'ils obtiennent tous les deux des postes stratégiques, l'un à l'économie, l'autre aux comptes publics. La droite a pris Bercy.

À lire aussi

Si vous ajoutez à cela une femme chef d'entreprise, Muriel Penicaud, au ministère du Travail, la ligne est claire. Avec de plus un homme de droite à Matignon, Édouard Philippe. Donc il n'a peut être pas totalement perforé la droite, mais il l'a nettement déstabilisée en affichant la couleur : droite et centre-droit, et pro-entreprise. Tout ça ce n'est pas du gadget.

Expertise et excxellence

C'est un gouvernement où le critère de la réussite est mis en avant. Emmanuel Macron est allé chercher l'expertise, voire l'excellence. Un grand médecin, Agnès Buzyn, à la Santé. Une éditrice reconnue, Françoise Nyssen, à la Culture. Une présidente d'université, Frédérique Vidal, à la Recherche. Ou encore Jean-Michel Blanquer à l'Éducation nationale, qui n'est pas seulement le patron de l'ESSEC, cette grande école supérieure de commerce, mais qui a été un des hauts fonctionnaires de l'Éducation, il connait la maison comme sa poche. Il y a aussi Nicolas Hulot, qui sait de quoi il parle.

Alors, on pourra dire bien sûr qu'il n'y a pas de ministère aux Droits des femmes, ou du Logement ou des PME. On pourra dire aussi que la société civile ça n'a jamais marché, ou que Nicolas Hulot et Édouard Philippe ça ne va pas faire bon ménage. Mais comme on dit dans la pub, "laissons sa chance au produit". Ce qui ne nous empêchera pas de dire franchement ce qu'on pense lorsque que cela n'ira pas.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/