1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Macron, "le grand favori du second tour, le petit favori du premier tour", selon Alain Duhamel
1 min de lecture

Macron, "le grand favori du second tour, le petit favori du premier tour", selon Alain Duhamel

ÉDITO - À cinq jour du premier tour de l'élection présidentielle, le jeu est encore très ouvert selon l'éditorialiste. Surtout dans une campagne qui s'est jusque-là avérée très imprévisible.

Alain Duhamel
Alain Duhamel
Crédit : Damien Rigondeaud
Macron, "le grand favori du second tour, le petit favori du premier tour", selon Alain Duhamel
02:38
L'Edito d'Alain Duhamel du 18 avril 2017
02:41
Alain Duhamel & La rédaction numérique de RTL

Le dernier sondage Kantar-Sofres pour RTL, publié mardi, conforte la place d'Emmanuel Macron et de Marine Le Pen en tête des intentions de vote de l'élection présidentielle. Mais rien n'est encore joué, selon Alain Duhamel. "Ils sont toujours quatre à pouvoir espérer se qualifier pour le second tour", dit-il, "politiquement leurs chances ne sont pas équivalentes, mais arithmétiquement  tous peuvent encore espérer".

Quelques précautions restent à prendre cependant : en cinq jours, la situation peut encore évoluer, et surtout il faut également compter sur les 2,5 % de marge d'erreur possible. "On sait aussi que l'abstention et la décision ne sont pas achevées", souligne l'éditorialiste. Et selon lui, depuis le début de cette campagne présidentielle, "rien ne se passe jamais comme prévu". Tout reste encore possible, y compris, dit Alain Duhamel, "l'hypothèse d'un duel de second tour Jean-Luc Mélenchon - Marine Le Pen".

Quant à la position d'Emmanuel Macron, certes, il est en tête, d'un point devant la frontiste, de 5,5 points devant le candidat LR, et de 6 points devant le leader de la France insoumise. "Emmanuel Macron est le grand favori du second tour et le petit favori du premier tour", explique Alain Duhamel. Mais le candidat a des faiblesses, notamment un taux d'adhésion de ses partisans moindre que celui des candidats de la droite et de l'extrême droite. "Il a une image qui demeure floue, moins qu'elle ne l'était, mais tout de même", indique l'éditorialiste.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/