1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Macron est "un pur produit des grandes écoles et de la politique française"
2 min de lecture

Macron est "un pur produit des grandes écoles et de la politique française"

INVITÉS RTL - Le publicitaire Jacques Séguéla face à Thomas Porcher, économiste et auteur de "Introduction inquiète à la Macron-Économie" (Les Petits Matins).

Emmanuel Macron, au Mans le 11 octobre 2016
Emmanuel Macron, au Mans le 11 octobre 2016
Thomas Porcher : "Macron est un pur produit des grandes écoles et de la politique française"
07:33
Macron est "un pur produit des grandes écoles et de la politique française"
07:37
Yves Calvi & Philippe Peyre

"Je suis candidat à la présidence de la République". Les mots sont (enfin) prononcés, après des mois de faux suspense. L'ancien ministre de l'Économie, Emmanuel Macron, a officialisé sa candidature à l'élection présidentielle ce mercredi 16 novembre depuis un centre d'apprentissage à Bobigny (Seine-Saint-Denis), à quelques jours du premier tour de la primaire de la droite et du centre. 


"C'est un très beau jour pour la France, la République, la démocratie et la politique", se félicite le publicitaire Jacques Séguéla qui affirme dans le même temps que son vote sera pour Nicolas Sarkozy. Mais il dit apprécier ce que représente Emmanuel Macron : "C'est autre chose qu'un candidat. C'est une idée, parce qu'il porte en lui l'idée d'une nouvelle société, et c'est une croisade, parce que le "En marche!" est une idée collaborative", estime le célèbre publicitaire. Macron, qui incarne selon Séguéla un "choix de société et non un choix politique", serait en train de "secouer notre système politique à bout de souffle". 

Il ne faut pas oublier d'où il vient

Thomas Porcher, économiste

Thomas Porcher, économiste et auteur de Introduction inquiète à la Macron-Économie (Les Petits Matins), n'est pas du tout de cet avis. "Il ne faut pas oublier d'où il vient", rappelle-t-il. "On le présente comme quelqu'un d'iconoclaste, de trans-partisan et de novateur mais quand on regarde ses études et son bilan, ce n'est pas ça", tacle Thomas Porcher. Il souligne en effet le fait qu'Emmanuel Macron est le fruit de l'École Normale d'Administration (ENA), qu'il a été haut fonctionnaire, ministre de l'Économie puis conseiller à l'Élysée. "Un parcours qui ressemble beaucoup à celui d'Alain Juppé, qu'est ce qu'il y a de différent et de novateur ?", s'interroge l'économiste. Pour lui, le bilan de Macron à l'Économie est mauvais : "Il y a deux indicateurs qu'on regarde à l'Économie : la croissance, 0%, et le chômage qui n'a fait qu'augmenter durant ces quatre années. Est-ce qu'il sera un bon président ? Au regard de ça, la réponse est non", tranche-t-il. 

"Ça ne veut rien dire, seul le futur compte", rattrape Jacques Séguéla qui dit attendre d'Emmanuel Macron qu'il "transforme le vote de haine". Pour réussir, il faut, selon le publicitaire, que l'ex-locataire de Bercy applique ce qu'il appelle la règle des trois "C" : "cohérence, crédibilité et créativité". Mais pour Thomas Porcher, au-delà des stratégies liées à la communication politique, il assure ne pas voir de nouveauté chez Macron : "J'attends de lire toutes ses propositions pour avoir un jugement complet mais concernant tout ce qu'on a entendu jusqu'à aujourd'hui, il n'y a rien de neuf. Macron est un pur produit des grandes écoles et de la politique française"

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/