1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Macron en banlieue : "On attend les faits réels", lance Alain Duhamel
1 min de lecture

Macron en banlieue : "On attend les faits réels", lance Alain Duhamel

ÉDITO - Après une visite à Clichy-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis, ce lundi 13 novembre, Emmanuel Macron a dévoilé ses mesures à destinations des quartiers populaires.

Emmanuel Macron à Clichy-sous-Bois, le 13 novembre 2017
Emmanuel Macron à Clichy-sous-Bois, le 13 novembre 2017
Crédit : AFP / Ludovic Marin
Macron en banlieue : "on attend les faits réels", lance Alain Duhamel
00:03:05
Macron en banlieue : "on attend les faits réels", lance Alain Duhamel
00:03:02
Alain Duhamel

Le chef de l'État veut agir "avec des mesures concrètes pour améliorer le quotidien" des habitants des quartiers populaires. Après une visite à Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) ce lundi 13 novembre, Emmanuel Macron s'est déplacé à Tourcoing, où il a annoncé certaines mesures.

Pour Alain Duhamel, le président a fait "du Jean-Louis Borloo et du Manuel Valls". "Emmanuel Macron appelle à une mobilisation nationale en faveur des quartiers et des villes défavorisés. Mais en réalité, il y a deux grands objectifs : déjà celui de l'émancipation des habitants, et l'autre, c'est la rentrée dans le droit commun, c'est-à-dire dans l'ordre républicain", estime-t-il.

"Pour le premier point, il propose des emplois francs, du désenclavement, de la lutte contre les discriminations… C'est très exactement du Jean-Louis Borloo. D'ailleurs Jean-Louis Borloo était là, et il va jouer un rôle dans les prochaines semaines", affirme l'éditorialiste.

On a quand même l'impression de l'avoir déjà entendu

Alain Duhamel, éditorialiste RTL

Mais ce n'est pas les seules annonces d'Emmanuel Macron détaille Alain Duhamel. "De l'autre côté, il y a une police du quotidien, ça rappelle quand même la police de proximité. C'est pour lutter contre le salafisme et pour le retour de l'ordre républicain. C'est très exactement du Manuel Valls. Alors c'est dit avec éloquence, c'est dit avec insistance, c'est dit en prenant son temps, mais on a quand même l'impression de l'avoir déjà entendu", explique-t-il.

À lire aussi

Et si les relations entre le chef de l'État et les élus locaux ne sont pas toujours au beau fixe, pour Alain Duhamel, le président s'en est malgré tout assez bien sorti. "Emmanuel Macron leur a dit que les crédits allaient être sanctuarisés, qu'il y aura une priorité pour les emplois aidés… Là encore l'accueil a été plutôt positif, même de la part d'élus de l'opposition. Mais on attend de voir ce que sont les faits réels", termine l'éditorialiste.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/