1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Loi Travail : un ancien conseiller de Myriam El Khomri dézingue la ministre dans un livre
2 min de lecture

Loi Travail : un ancien conseiller de Myriam El Khomri dézingue la ministre dans un livre

Pierre Jacquemain, conseiller démissionnaire de la ministre du Travail, dévoile les coulisses de l'élaboration de la loi Travail dans "Ils ont tué la gauche", paru ce mercredi 24 août.

Manuel Valls et Myriam El Khomri le 5 mai 2016 à l'Assemblée nationale.
Manuel Valls et Myriam El Khomri le 5 mai 2016 à l'Assemblée nationale.
Crédit : VILLARD/SIPA
Geoffroy Lang
Geoffroy Lang

À peine quelques jours après la promulgation de la loi Travail au Journal officiel, un ancien conseiller de Myriam El Khomri déballe les coulisses de l'élaboration du texte le plus polémique du quinquennat, avec le Mariage pour tous. Dans Ils ont tué la gauche, paru chez Fayard ce mercredi 24 août, Pierre Jacquemain est particulièrement virulent à l'égard de son ancienne ministre. Il décrit une ministre impuissante et résignée devant un projet de loi téléguidé par Matignon, avec l'aval d'Emmanuel Macron. "En coulisse, la ministre du Travail n'adhérait pas aux arbitrages de Matignon, qu'il s'agisse de l'inversion de la hiérarchie des normes, du licenciement économique ou même du plafonnement des indemnités prud'homales", lance le conseiller qui a démissionné du cabinet de Myriam El Khomri en février, avant d'ajouter : "Ces mesures sont l'oeuvre d'Emmanuel Macron".

Souvent perdante dans les arbitrages qui l'ont opposée au ministre de l'Économie, la ministre du Travail aurait même envisagé de démissionner à la mi-février. Nonobstant les scrupules et le malaise manifeste de Myriam El Khomri avec la réforme qu'elle conduit, du moins officiellement, Pierre Jacquemain est particulièrement dur lorsqu'il décrit son ancienne patronne. Il dresse le portrait d'une femme politique qui a "renié ses propres convictions", "trahi ses ami(e)s, celles et ceux qui l'ont portée intellectuellement et politiquement" et "progressivement tourné le dos" au président de la République.

Un directeur de cabinet nommé par Manuel Valls

La ministre est dépeinte comme une femme de paille, dont la principale contribution à la loi Travail réside dans son nom. Pierre-André Imbert, directeur de cabinet jusqu'en septembre prochain, date à laquelle il rejoindra l'Inspection générale des finances (IGF), est décrit comme le "véritable ministre du Travail"Dans un entretien à L'Humanité en février dernier, Pierre Jacquemain avait déjà descendu ce lieutenant de Matignon imposé par Manuel Valls à la ministre du Travail : "La réforme est arrivée toute écrite sur le bureau de la ministre. Sa marge de manœuvre a été réduite à néant. C'est le directeur de cabinet de la ministre, Pierre-André Imbert - imposé par l'équipe Valls -, qui a tout géré."

"Le projet de loi Travail, c'est lui. C'est lui, à travers l'autorité politique de Manuel Valls et non de sa ministre", assène Pierre Jacquemain dans Ils ont tué la gauche. "En bon porte-parole de Matignon", le directeur de cabinet "transmet les recommandations auprès des deux expertes en droit du travail, à savoir la directrice adjointe de cabinet et la conseillère en droit du travail", poursuit l'ex-conseiller de la ministre du Travail cité par L'Express. L'une d'elles aurait pourtant confié, "dépitée", à son collègue "que cette loi ne servirait à rien", dès le mois de décembre 2015.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/