1 min de lecture Loi Travail

Loi Travail : Thierry Mandon juge la mobilisation de la jeunesse "très limitée"

LE GRAND JURY - Le secrétaire d'État estime que la réforme controversée "n'a pas été perçue par la jeunesse comme une loi qui la menaçait".

Thierry Mandon au Grand Jury le 15 mai 2016
Thierry Mandon au Grand Jury le 15 mai 2016
Nicolas Bamba et Elizabeth Martichoux

Invité du Grand Jury ce 14 mai, Thierry Mandon s'est exprimé à propos de la fronde menée depuis deux mois par les syndicats et une partie des Français contre le projet de réforme du Code du travail. Selon lui, "la mobilisation de la jeunesse reste de fait très très limitée". Le secrétaire d'État à l'Enseignement supérieur déclare qu'il n'y a pas eu "un grand embrasement des universités" car "la loi El Khomri n'a pas été perçue par la jeunesse comme une loi qui la menaçait".

L'ex député socialiste s'inquiète toutefois que se développent, "dans quelques poches bien localisées géographiquement (...), une radicalisation très violente d'une partie de cette jeunesse". Il pointe notamment les villes de Rennes (Ille-et-Vilaine) et Nantes (Loire-Atlantique), marquées par "une tradition de protestation violente". Ce dimanche matin, Bernard Cazeneuve s'est rendu à Rennes, où le préfet a interdit une manifestation hier après plusieurs saccages ces derniers jours. A Nantes, un lycéen d'à peine 18 ans a été arrêté et risque d'être jugé aux assises pour tentative de meurtre. Il est soupçonné d'avoir agressé violemment, à coups de pieds et de barre de fer, un policier lors d'une manifestation houleuse le 3 mai.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Loi Travail Manifestations Violences
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants