1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Loi Travail : quand Philippe Doucet, proche de Manuel Valls, tacle sévèrement Michel Sapin et Bruno Le Roux
1 min de lecture

Loi Travail : quand Philippe Doucet, proche de Manuel Valls, tacle sévèrement Michel Sapin et Bruno Le Roux

INVITÉ RTL - Le député PS s'est montré particulièrement critique envers le ministre des Finances, qui aurait "mieux fait de se taire", et le patron des socialistes à l'Assemblée.

Philippe Doucet, invité de RTL le 27 mai 2016
Philippe Doucet, invité de RTL le 27 mai 2016
Crédit : Maxime Carignano / RTL.fr
Loi Travail : quand Philippe Doucet, proche de Manuel Valls, tacle sévèrement Michel Sapin et Bruno Le Roux
08:21
Philippe Doucet appelle au calme
00:28
Loi Travail : quand Philippe Doucet, proche de Manuel Valls, tacle sévèrement Michel Sapin et Bruno Le Roux
08:13
James Abbott
James Abbott

La contestation autour de la Loi Travail s'est considérablement durcie à l'appel de la CGT cette semaine avec le blocage de raffinerie et un appel. Le controversé article 2 de la loi Travail, instaurant notamment la primauté des accords d'entreprise sur les accords de branche, divise même au sein du gouvernement. Michel Sapin, ministre des Finances, avait expliqué jeudi 26 mai qu'il fait "peut-être" le modifier avant d'être immédiatement recadré par le Premier ministre. Le député PS du Val d'Oise, Philippe Doucet, proche de Manuel Valls, n'a pas tenu à épargner Michel Sapin ce vendredi 27 mai sur RTL, en affirmant qu'il "aurait mieux fait de se taire".

"Je pense qu'il y a autour du président de la République, un certain nombre de personnes qui ont du mal à garder le contrôle de leur mer, attaque-t-il dans une métaphore maritime. Michel Sapin a manifestement fait la démonstration qu'il n'est pas un barreur de grand temps. Ça, c'est une réalité. Je le regrette. Il s'est fait tirer les oreilles par François Hollande du Japon."

Il met dans le même bateau le président du groupe PS à l'Assemblée nationale, Bruno Le Roux. "Lui aussi, il a été obligé de faire un communiqué de presse pour démentir ce qu'il venait de dire. Donc il faut garder son calme, tenir une ligne, et la parole reviendra au Parlement, parce que ce pays est une démocratie."

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/