2 min de lecture Loi Travail

Loi Travail : Myriam El Khomri affiche sa détermination à défendre le projet

La ministre du Travail s'est exprimée à la sortie du conseil des ministres ce mercredi 2 mars. Elle s'est dite "motivée" et "déterminée" et a déploré les "critiques excessives" sur le projet de loi qu'elle porte.

>
Loi Travail : Myriam El Khomri affiche sa détermination à défendre le projet Crédit Image : VILLARD/WITT/SIPA | Crédit Média : Caroline Haine | Durée : | Date :
Nicolas Ledain et AFP

Après sa chute et son hospitalisation hier, Myriam El Khomri rebondit ce mercredi. À la sortie du conseil des ministres, celle qui doit présenter le projet de réforme du marché du travail a tenu à afficher sa volonté devant les caméras. "Certains pensent que j'ai plusieurs handicaps, je suis jeune, je suis femme et je veux faire bouger les choses pour mon pays. Moi je suis debout, motivée, déterminée", a-t-elle lancé.

Pour affirmer sa volonté de porter le projet de loi jusqu'au bout, la ministre a expliqué ses motivations. "Face à la situation économique et sociale de notre pays, le pire serait l'inertie. La seule chose qui pourrait m'affecter, ce serait l'inertie pour notre pays. (...) Il y a des remarques sincères qui s'expriment, des critiques", a reconnu Myriam El Khomri avant d'ajouter qu'il fallait "les lever", "discuter" et "amender".

Pointée du doigt par une pétition qui approche les 900.000 signatures sur internet, sous la menace d'un mouvement lycéen et étudiant majeur le 9 mars prochain et désapprouvée hier par son ancienne collègue Marylise Lebranchu, la ministre du Travail déplore "des critiques parfois excessives, de la désinformation". Myriam El Khomri a précisé qu'elle allait reprendre les discussions avec les syndicats et le patronat sur le texte que le conseil des ministres examinera le 24 mars. Initialement prévue la semaine prochaine, la présentation a été reportée pour laisser le temps à Manuel Valls de recevoir les partenaires sociaux.

L'exécutif soutient sa ministre

Le soldat El Khomri peut s'appuyer sur ses chefs pour défendre son texte polémique. Comme cela a déjà été le cas ces dernières semaines, François Hollande et Manuel Valls ont réitéré leur soutien à la ministre ce matin. Ils ont appelé à "une cohésion et à une solidarité de l'ensemble du gouvernement", a rapporté le porte-parole, Stéphane Le Foll. 

La Loi est entrain de disparaître ou du moins elle va être castrée

Bernard Debré
Partager la citation
À lire aussi
Le conseil des prud'hommes de Paris cour de cassation
Les infos de 18h - Licenciement abusif : le plafonnement des indemnités validé

Le ministre de l'Agriculture a ajouté que le président avait appelé à "une phase de concertation la semaine prochaine sur cette loi avec le souci du dialogue, de la discussion", mais aussi avec "un objectif : permettre l'accès au marché du travail avec l'embauche en CDI." 

Mais les contestations sont nombreuses. Bernard Debré en tête alors que l'urologue et homme politique français évoque la loi "El Connerie". "La Loi est entrain de disparaître ou du moins elle va être castrée. On va enlever tout ce qui peut déplaire pour avoir le maximum d'homme de gauche (...) Ce n'est pas du travail ça, qu'est ce que ça veut dire ?", a-t-il lancé au micro de RTL. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Loi Travail Myriam El Khomri Gouvernement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants