1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Loi Travail : Manuel Valls n'exclut pas le recours au 49.3
1 min de lecture

Loi Travail : Manuel Valls n'exclut pas le recours au 49.3

REPLAY - Dans une interview accordée à "Public Sénat", le Premier ministre reconnaît qu'il pourrait utiliser l'arme constitutionnelle pour faire adopter la loi Travail.

Manuel Valls, à l'Assemblée nationale, le 29 mars 2016
Manuel Valls, à l'Assemblée nationale, le 29 mars 2016
Crédit : ALAIN JOCARD / AFP
Loi Travail : Manuel Valls n'exclut pas le recours au 49.3
00:01:02
Vincent Derosier & Julien Absalon

Le gouvernement va-t-il finir par passer en force ? Dans une interview diffusée vendredi 6 mai sur la chaîne Public Sénat, Manuel Valls prévient qu'il compte bien faire adopter la loi Travail coûte que coûte : "Nous verrons la semaine prochaine, mais ce texte doit passer". Mais alors qu'il manque actuellement 40 voix de députés pour voter le texte controversé, d'après les calculs du rapporteur Christophe Sirugue, le Premier ministre fait savoir qu'il n'hésitera pas à avoir recours au 49.3, l'article de la Constitution permettant de se passer du vote parlementaire. "Il ne faut jamais renoncer à un moyen constitutionnel", estime-t-il.

Toutefois, Manuel Valls prend soin de laisser entendre que le 49.3 n'est pas sa priorité : "Il faut d'abord essayer de convaincre". Si Matignon confirme que ce n'est pas l'option privilégiée, la menace est bien là. D'après le frondeur socialiste Jean-Marc Germain, cette façon de faire est contre-productive. "Sur ce texte, je souhaiterais que le gouvernement s'engage à ne pas utiliser le 49.3. Pour trouver un compromis, il faut supprimer toute idée que ça pourrait se terminer par des menaces ou un acte d'autorité", considère l'élu des Hauts-de-Seine.

En attendant, le Premier ministre cherche à faire pression sur les députés hésitants pour faire voter cette réforme à la régulière, tout en rappelant que sa main ne tremblera pas s'il n'y a pas de majorité. Mais si l'arme constitutionnelle venait à être utilisée, l'exécutif s'exposerait à une lourde désapprobation populaire. Selon une enquête Odoxa pour i-Télé et Paris Match, 7 Français sur 10 trouveraient choquant que le gouvernement utilise le 49-3. Un pourcentage qui s'observe à la fois chez les sympathisants de droite et de gauche.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire