3 min de lecture Social

Loi Travail : "Et si François Hollande susmulguait le texte, comme Jacques Chirac ?", interroge Alba Ventura

ÉDITO - Et si l'exécutif s'inspirait de Jacques Chirac pour sortir de la crise qu'on traverse ?

Alba Ventura L'Edito politique Alba Ventura
>
Loi Travail : "Et si François Hollande susmulguait le texte, comme Jacques Chirac ?", interroge Alba Ventura Crédit Image : SIPA | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Alba Ventura
Alba Ventura et Loïc Farge

Il est bien difficile d'y voir clair dans le scénario qui permettra de sortir de la crise sur la loi Travail. Retrait ou pas ? Modification ou pas ? Et pourquoi pas la "susmulgation" ? C'est la formule qu'avait trouvé le Président Jacques Chirac pour enterrer sans le dire le contrat première embauche (CPE) et éviter à son premier ministre Dominique de Villepin de perdre la face. Il avait suspendu le texte qu'il venait de promulguer. D'où la "susmulgation", une contraction de suspension et de promulgation. Une expression pas très heureuse tout droit sortie de l'imagination d'un conseiller de Matignon.

En réalité il y a peu de chance pour que François Hollande "susmulgue" la loi Travail, mais on est dans une telle confusion de scénarios et d'hypothèses qu'on en vient à tout imaginer. Certains vont même jusqu'à envisager de laisser la loi mourir de sa belle mort. En renonçant au 49.3, lorsque le texte serait de retour  à l'Assemblée au mois de juillet, le texte serait retoquée. Les grévistes seraient contents, tout comme les "frondeurs".

Manuel Valls n'aurait pas eu à retirer la loi, et François Hollande aurait respecté le Parlement. D'accord, mais comment fait-on d'ici juillet pour calmer les manifestants et préserver l'Euro de football qui commence le 10 juin. Il y a quand même des scénarios difficiles à écrire à l'avance.

À lire aussi
Isabelle Saporta société
Les "bullshit jobs", ces emplois qui rendent dingues les employés

Ne pas perdre la CFDT

Le scénario le plus probable est une modification de l'article 2. Cet article phare de la loi El Khomri, qui donne la faveur aux accords d'entreprises sur l'accord de branche, aura provoqué une belle cacophonie au sein du gouvernement. On avait eu Bruno Le Roux, le patron des députés PS recadré en quelques heures par Manuel Valls mercredi 25 mai. Le lendemain, il n'aura fallu qu'une demi-heure au Premier ministre pour renvoyer Michel Sapin dans les cordes. Le ministre des Finances avait eu l'outrecuidance de vouloir lâcher un peu de lest sur l'article 2, alors que Manuel Valls s'époumone depuis des jours et des jours en expliquant que "rien ne sera retiré", "rien ne sera modifié".

En vérité, il y aura forcément des modifications. Parce que la loi va être examinée à partir de la semaine prochaine au Sénat. Elle va être fortement amendée, et il faudra rebâtir une nouvelle version à l'Assemblée. Mais cette nouvelle version conviendra-t-elle à la CFDT, partenaire du gouvernement depuis le début ? Parce qu'il ne s'agit pas de récupérer FO pour isoler la CGT et perdre la CFDT. Ce scénario-là, Manuel Valls ne l'envisage pas non plus.

Une semaine test se profile

Le chef du gouvernement pourrait-il démissionner ? On aurait tendance à dire qu'on le saura peut-être la semaine prochaine. La SNCF sera en grève reconductible chaque jour à partir du mardi 31 mai. La RATP sera en grève illimitée à partir du 2 juin. Les contrôleurs aériens vont entrer dans la danse le 3 juin. Y aura-t-il encore de l'essence ? D'autant plus qu'on sera à une semaine de l'Euro. La semaine prochaine sera une semaine test.

Mais Manuel Valls n'a pas intérêt à quitter le navire.
Même s'il ne parvient pas à réformer comme il le souhaite, il aura résisté. Il sera critiqué, mais il aura mené le combat. Surtout il n'aura pas fait ce plaisir aux grévistes, aux casseurs, aux manifestants et aux "frondeurs" de brandir sa tête en haut d'une pique.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Social Loi Travail Gouvernement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7783400119
Loi Travail : "Et si François Hollande susmulguait le texte, comme Jacques Chirac ?", interroge Alba Ventura
Loi Travail : "Et si François Hollande susmulguait le texte, comme Jacques Chirac ?", interroge Alba Ventura
ÉDITO - Et si l'exécutif s'inspirait de Jacques Chirac pour sortir de la crise qu'on traverse ?
https://www.rtl.fr/actu/politique/loi-travail-et-si-francois-hollande-susmulguait-le-texte-comme-jacques-chirac-interroge-alba-ventura-7783400119
2016-05-27 08:49:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/QYN3RZ6hTr4Bjk1QVr35UQ/330v220-2/online/image/2016/0527/7783400646_l-ancien-president-de-la-republique-jacques-chirac-le-5-decembre-2006.jpg