1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Loi Travail : malgré les contestations, François Hollande demeure confiant
2 min de lecture

Loi Travail : malgré les contestations, François Hollande demeure confiant

Info RTL REPLAY / INFO RTL - Le projet de loi Travail doit être présenté ce jeudi 24 mars en Conseil des ministres après les nombreuses modifications apportées par le gouvernement.

François Hollande sur le perron de l'Élysée
François Hollande sur le perron de l'Élysée
Crédit : STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Loi Travai : malgré les contestations, François Hollande demeure confiant
00:01:00
Vincent Derosier & Claire Gaveau

Dans un contexte lourd, les syndicats étudiants et lycéens veulent à nouveau se mobiliser contre la loi Travail ce jeudi 24 mars. Une date symbolique alors que le projet de loi doit être présenté en Conseil des ministres après avoir épuré de nombreux points polémiques. 

Pour François Hollande, l'orage est passé après les nombreuses contestations entendues et les différentes manifestations des syndicats. Selon lui, le plus dur a été fait avec les modifications présentées par Manuel Valls, Myriam El Khomri et Emmanuel Macron. "On a éteint les braises", se félicite même un proche alors qu'un sondage dévoilé par France Info révèle que 71% des Français restent opposés à ce projet de loi. 

Mais au gouvernement, plus personne ne croit à une mobilisation massive des jeunes. "Tout indique que cela s’essouffle", glissent plusieurs ministres à RTL. L'un d'eux se permet même d'ironiser sur l'UNEF qui serait "totalement cramé". Et si les jeunes se sont longuement fait entendre, ce malaise n'aurait rien à voir avec la loi portée par Myriam El Khomri

L'Assemblée nationale, une menace réelle ?

Pourtant, au sein même de la majorité, les divergences demeurent. Notamment chez les frondeurs qui continuent à critiquer la politique menée par le président de la République. "Le gouvernement ne veut rien voir de la réalité sociale des Français. Les mêmes nous racontaient quand on avait voté non au traité sur l'Europe qu'on était des analphabètes qui ne savaient pas pourquoi ils votaient... Non, les Français savent très bien pourquoi ils sont contre cette loi", clame la sénatrice Marie-Noël Lienman.

À lire aussi

Mais ces menaces n'inquiètent pas l'exécutif. Même la perspective d'une grande manifestation le 31 mars ne leur fait plus peur. La menace pourrait désormais être l'Assemblée nationale. François Hollande est formel sur cette question : pas question de laisser les députés toucher au compromis trouvé avec les syndicats. 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/