2 min de lecture Justice

Loi sur la pédophilie retoquée : les familles de victimes en colère

REPLAY / RÉACTIONS - Une large partie du projet de loi est consacrée à la prévention de la pédophilie en milieu scolaire.

Calvi-245x300 RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Le Conseil constitutionnel retoque des articles de la loi proposée par Christiane Taubira Crédit Image : AFP / THOMAS SAMSON | Crédit Média : Arnaud Grange | Durée : | Date : La page de l'émission
Arnaud Grange et Clémence Bauduin

La décision passe mal auprès des parents des victimes du directeur d'école de Villefontaine. Le Conseil constitutionnel a décidé de retoquer la majorité des articles de la loi d'adaptation de la procédure pénale au droit européen de Christiane Taubira. Ce projet de loi comporte des mesures symboliques sur la pédophilie

L'objectif de ces mesures : faciliter la communication entre la justice et l'Éducation nationale. Le projet de loi a été lancé après l'affaire de Villefontaine, dans l'Isère. Un directeur d'école est accusé d'abus sexuel sur au moins onze enfants de sa classe. Les ministres de la Justice, Christiane Taubira, et de l'Éducation, Najat Vallaud-Belkacem, se sont saisies du dossier pour créer une loi en ce sens.

En mai dernier, les parents des onze élèves victimes ont rencontré les deux ministres, qui leur ont promis de faire en sorte que la justice communique mieux avec l'Éducation nationale. Car le directeur d'école, déjà inquiété par la justice pour téléchargement de contenu pédopornographique, n'avait pas été démis de ses fonctions et continuer d'exercer en qualité d'enseignant. 

"Que cela puisse être fait une bonne fois pour toutes"

Alors la décision du Conseil constitutionnel retarde la mise en place des mesures et suscite la colère des parents.  "Depuis le début, je suis en colère, mais je crois que je le suis encore bien plus. On a l'impression de s'être encore une fois fait prendre pour des imbéciles", s'agace une mère de famille. "On veut que ce qui est arrivé à nos enfants puisse servir", explique le père d'un autre victime.

À lire aussi
Toulouse justice
Les infos de 18h - Toulouse : des trafiquants de drogue relâchés pour vice de procédure

Celui-ci soupçonne les deux ministres de s'être trop précipitées sur ce dossier. "Prenez le temps de faire les choses correctement, que cela puisse être fait une bonne fois pour toutes", leur adresse-t-il. Le cabinet de Christiane Taubira l'a contacté en personne pour lui faire part de la décision du Conseil Constitutionnel, et lui assurer qu'il travaille d'ores et déjà sur un nouveau texte de loi. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Politique Conseil constitutionnel
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants