1 min de lecture Loi Macron

Loi Macron : "Il y a une perte de repères dans la gauche de la gauche", attaque Jean-Marie Le Guen

INVITÉ RTL / REPLAY - Le secrétaire d'État chargé des Relations avec le Parlement défend l'utilisation du 49-3 et critique la position de l'extrême gauche vis-à-vis du gouvernement.

L'invite´ de RTL - Alba Ventura L'invité de RTL Alba Ventura iTunes RSS
>
Loi Macron : "Il y a une perte de repères dans la gauche de la gauche", attaque Jean-Marie Le Guen Crédit Image : Paul Guyonnet / RTL.fr | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Romain Renner
Romain Renner
et Philippe Corbé

Manuel Valls a tranché : le gouvernement va engager sa responsabilité en adoptant la loi Macron via l'article 49-3 de la Constitution. Selon Jean-Marie Le Guen, il ne s'agit que d'une "procédure pour aller plus clairement et plus vite", car "tous les articles de la loi ont déjà été votés".

Le secrétaire d'État chargé des Relations avec le Parlement estime que "le travail parlementaire a été exceptionnel" au cours des débats concernant la loi sur l'activité et la croissance. Jean-Marie Le Guen attaque au passage l'opposition. "Quelle est l'alternative à la gauche ? Au mieux, une droite sans projet qui fait preuve d'autoritarisme ou, plus vraisemblablement, l'extrême droite. Il n'y a pas d'alternative républicaine à ce que fait le gouvernement de Manuel Valls et François Hollande".

Critiques contre l'extrême gauche

Jean-Marie Le Guen se dit d'ailleurs "choqué" de l'alliance que vont former l'extrême gauche et la droite au moment de voter la motion de censure déposée par l'opposition. "Il y a une perte de repères dans la gauche de la gauche. On n'a pas connu ces attitudes depuis les années 1930 (...) Il y a une détestation et une fuite en avant. On ne peut pas rêver au Venezuela ou à la Grèce, on est en France ! Il n'y a pas de mouvement social contre la loi Macron. Il n'y a que des postures et des sentiments de revanche à l'encontre de la gauche démocratique".

Il poursuit : "Que fait la gauche de la gauche ? (...) Cécile Duflot fait des scores minuscules qui n'ont d'autre objet que de nous faire prendre le risque de ne pas être qualifiés au deuxième tour et que ça soit l'extrême droite qui soit élue (...) L'alternative, ce n'est pas Jean-Luc Mélenchon".

La rédaction vous recommande
À lire aussi
Le Cora Drive de Saint-Malo (Bretagne) Saint-Malo
Saint-Malo : licenciés pour avoir refusé de travailler le dimanche

 

Lire la suite
Loi Macron Jean-Marie Le Guen Front de gauche
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants