2 min de lecture Dominique Bertinotti

Loi Famille : le gouvernement durcit le ton sur la PMA et la GPA

DÉCRYPTAGE - En affirmant qu'il s'opposera à tout amendement parlementaire sur la PMA et la GPA lors du débat sur la loi Famille, l'exécutif raffermit sa position.

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault lors des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale le 5 novembre 2013.
Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault lors des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale le 5 novembre 2013. Crédit : JACQUES DEMARTHON / AFP Archives
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL

Manuel Valls l'a dit et Matignon l'a confirmé. Le gouvernement s'opposera à tout amendement parlementaire introduisant la procréation médicalement assistée (PMA) et la gestation pour autrui (GPA) dans la loi Famille, présentée en avril prochain. Une position ferme qui tranche avec celle adoptée il y a seulement quelques jours par Dominique Bertinotti, sur RTL.

La ministre déléguée à la Famille refusait alors de s'exprimer sur l'attitude qu'adopterait le gouvernement en cas d'amendement des députés. "Je ne peux pas préjuger de ce que sera le travail législatif, expliquait-elle. Nous sommes dans une démocratie adulte, nous avons la séparation des pouvoirs et chacun des pouvoirs peut exercer sa réflexion".

Il n'y aura ni la GPA ni la PMA dans la loi Famille et le gouvernement s'opposera aux amendements sur ce sujet

Manuel Valls
Partager la citation

Si la volonté de ne pas intégrer la PMA et la GPA au projet de loi a toujours été exprimée, celle de s'opposer aux amendements apparaît donc bien plus récente. Elle a d'ailleurs été évoquée pour la première fois ce lundi 3 février, par Manuel Valls, sur RTL. "Il n'y aura ni la GPA ni la PMA dans la loi Famille et le gouvernement s'opposera aux amendements sur ce sujet", a-t-il affirmé "sans hésiter.

À lire aussi
Jean-Marc Ayrault Dominique Bertinotti
Loi Famille : une semaine compliquée pour Jean-Marc Ayrault et le gouvernement

Matignon et le PS soutiennent Valls

Une annonce qui a immédiatement provoqué l'ire de Bruno Le Roux. Le chef de file des députés PS n'a pas apprécié cette prise de position péremptoire et l'a fait savoir dans la foulée, appelant le ministre à "respecter la règle du jeu" que s'est fixée la gauche, "c'est-à-dire d'attendre l'avis du Comité national d'éthique". Il est vrai que le gouvernement a répété à de nombreuses reprises qu'il ne se prononcerait sur ce sujet que lorsqu'il disposerait de l'avis du comité.

Le PS ne veut pas de débat ni de proposition sur la PMA ou GPA dans la loi Famille

Le Parti socialiste
Partager la citation

Las, le député socialiste, qui déclarait "ne renoncer à aucune ouverture de nouveaux droits pour les enfants de notre pays", risque d'être déçu. Matignon a confirmé ce lundi "que le gouvernement s'opposera à d'éventuels amendements visant à légaliser en France la PMA et la GPA".

Et il n'aura fallu qu'une poignée de minutes au Parti socialiste pour se plier à la volonté de l'exécutif. "Le PS ne veut pas de débat ni de proposition sur la PMA ou GPA dans la loi Famille", a confirmé son porte-parole.

>
PMA/GPA : Valls sème le trouble au PS Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Dominique Bertinotti Manuel Valls Matignon
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7769377813
Loi Famille : le gouvernement durcit le ton sur la PMA et la GPA
Loi Famille : le gouvernement durcit le ton sur la PMA et la GPA
DÉCRYPTAGE - En affirmant qu'il s'opposera à tout amendement parlementaire sur la PMA et la GPA lors du débat sur la loi Famille, l'exécutif raffermit sa position.
https://www.rtl.fr/actu/politique/loi-famille-le-gouvernement-durcit-le-ton-sur-la-pma-et-la-gpa-7769377813
2014-02-03 15:34:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/3WVbQyAqdIY2__8rAE4jyA/330v220-2/online/image/2013/1204/7767571681_le-premier-ministre-jean-marc-ayrault-lors-des-questions-au-gouvernement-a-l-assemblee-nationale-le-5-novembre-2013.jpg