1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Loi El Khomri : "Manuel Valls n'attend même pas que les jeunes soient dans la rue pour être foutu", analyse Éric Zemmour
1 min de lecture

Loi El Khomri : "Manuel Valls n'attend même pas que les jeunes soient dans la rue pour être foutu", analyse Éric Zemmour

REPLAY - REPLAY / BILLET - Éric Zemmour livre son analyse sur la manifestation prévue le 9 mars à laquelle sont invités les jeunes.

Eric Zemmour
Eric Zemmour
Crédit : RTL
Loi El Khomri : "Manuel Valls n'attend même pas que les jeunes soient dans la rue pour être foutu", analyse Éric Zemmour
03:19
Loi El Khomri : "Manuel Valls n'attend même pas que les jeunes soient dans la rue pour être foutu", analyse Éric Zemmour
03:05
Loi El Khomri : "Manuel Valls n'attend même pas que les jeunes soient dans la rue pour être foutu", analyse Éric Zemmour
03:34
Éric Zemmour & Ludovic Galtier

La loi sur la réforme du marché du travail a été précipitamment retirée par le gouvernement. L'appel à manifester lancé par les syndicats aurait-il fait peur à Manuel Valls ? "Chirac est foutu, les jeunes sont dans la rue, Rocard est foutu, les jeunes sont dans la rue, Baladur est foutu, les jeunes sont dans la rue, Villepin est foutu, les jeunes sont dans la rue", lance en préambule Éric Zemmour. "La rime était riche mais un brin répétitive. Elle avait besoin d'être renouvelée. On attendait beaucoup de ce nouveau gouvernement, on n'a pas été déçus."

Pour l'éditorialiste, Manuel Valls "se prend pour Clemenceau mais on surnommait Clemenceau "le Tigre". Valls est un tigre de papier. Il n'attend même pas que les jeunes soient dans la rue pour être foutu. Avant, nos dirigeants se couchaient dès qu'ils apercevaient plus de trois boutons d’acnés boulevard Saint-Germain." Et de poursuivre : "Les jeunes dans la rue, c'est comme le dentifrice. Quand il est sorti du tube, on ne sait plus comment l'y remettre (...) La jeunesse, c'est dangereux, on n'y touche pas."

Pour Éric Zemmour, qui cite Platon, ces manifestations de jeunes qui se profilent mènent à la "tyrannie" : "lorsque les jeunes méprisent les lois parce qu'ils ne reconnaissent plus au-dessus d'eux l'autorité de rien ni de personne".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/