1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Manuel Valls sur RTL : "Je veux convaincre les Français que la réforme du Code du travail est utile"
1 min de lecture

Manuel Valls sur RTL : "Je veux convaincre les Français que la réforme du Code du travail est utile"

REPLAY / INVITÉ RTL - Le Premier ministre affirme vouloir trouver une majorité sur ce "texte républicain qui n'enlève aucun droit aux salariés et donne plus de possibilités aux patrons".

Manuel Valls, invité de RTL, le 23 février 2016
Manuel Valls, invité de RTL, le 23 février 2016
Crédit : RTL / Frédéric Bukajlo / SIPA PRESS
Réforme droit du travail : Manuel Valls veut "convaincre" et "ira jusqu'au bout"
17:52
Loi El Khomri : "Je veux convaincre les Français que cette réforme est utile", dit Manuel Valls
17:50
Julien Absalon
Julien Absalon

Manuel Valls défend la réforme du Code du travail. Invité exceptionnel de RTL mardi 23 février, le Premier ministre affirme sa volonté de "convaincre les Français que cette réforme est utile pour tout le monde". Selon lui, l'adoption de cette loi portée par Myriam El Khomri, ministre du Travail, est nécessaire "pour lutter contre le chômage". En réponses aux critiques symbolisées par une pétition qui a déjà recueilli 290.000 signatures sur Internet, Manuel Valls assure qu'il est question d'un "texte républicain qui ne renie en rien nos valeurs, n'enlève aucun droit aux salariés mais qui donne plus de possibilités aux entreprises".

Le gouvernement doit également faire face à une nouvelle division de sa majorité parlementaire sur ce sujet ainsi qu'à une colère des syndicats. Manuel Valls reconnaît ainsi qu'il va falloir "convaincre une majorité de députés de gauche (...) et continuer la discussion avec les partenaires sociaux". Il appelle cependant à l'instauration d'un "débat serein et intelligent qui permette de dépasser les clivages entre les partenaires sociaux mais aussi entre les formations politiques de ce pays".

Concernant un éventuel recours à l'article 49.3 de la Constitution, afin de faire adopter cette réforme par la force comme le gouvernement le laissait entendre auparavant, Manuel Valls estime qu'il ne s'agit "pas de la question essentielle", tout en ajoutant qu'il ne faut pas "préjuger de l'intelligence collective du Parlement".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/