1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Limitation à 80 km/h : "Si ça ne marche pas, on ne continuera pas", assure Macron
1 min de lecture

Limitation à 80 km/h : "Si ça ne marche pas, on ne continuera pas", assure Macron

Invité à la télévision ce jeudi 12 avril, le chef de l'État est revenu sur l'abaissement de la vitesse sur les routes secondaires, une mesure mise en place le 1er juillet prochain.

Emmanuel Macron en interview jeudi 12 avril 2018
Emmanuel Macron en interview jeudi 12 avril 2018
Crédit : TF1 (capture d'écran)
Léa Stassinet
Léa Stassinet
Journaliste

"Notre sang s'est échauffé sur cette affaire". Cette affaire, qualifiée comme telle par Emmanuel Macron, c'est l'abaissement à 80 km/h sur les routes secondaires. Une mesure que le gouvernement veut faire appliquer dès le 1er juillet prochain, et "pour deux ans", selon le chef de l'État.

Invité au journal de 13 heures de TF1 ce jeudi 12 avril, le président de la République a défendu cette mesure, qui passe mal auprès des Français. "Ça les ennuie toujours qu'on régule la route", a estimé le chef de l'État, qui assure cependant que "les expérimentations ont montré qu'à chaque fois, on baissait la mortalité".

"On peut dire que c'est une mesure technocratique, mais vous irez expliquer aux familles des victimes qu'elle n'était pas utile", a poursuivi Emmanuel Macron, qui en a dit un peu plus sur les recettes liées aux contraventions. "Durant ces deux années, l'argent qui sera perçu si des contraventions sont données, on le mettra pour les hôpitaux qui soignent, guérissent les blessés de la route. On rendra transparent les résultats", a-t-il affirmé.

Le président de la République a cependant ajouté que cette réforme, si elle se révélait inefficace, pourrait être supprimée au bout de ces deux années de test. "Si ça ne marche pas, on ne continuera pas", a-t-il conclu sur ce chapitre.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/