1 min de lecture Sécurité routière

Limitation à 80 km/h : des associations déposent un recours en annulation du décret

Le décret qui impose les 80 km/h sur les routes secondaires a été publié hier au Journal officiel. Deux associations, la Ligue de défense des conducteurs et l'Automobile club des avocats, comptent déposer un recours en annulation du décret devant le Conseil d'État.

Un panneau de signalisation 80 km/h (illustration).
Un panneau de signalisation 80 km/h (illustration). Crédit : Nicolas TUCAT / AFP
Marie Sasin
Marie Sasin
Journaliste

Le décret instaurant les 80 km/h sur les routes secondaires a été publié dimanche 17 juin au Journal officiel. Deux associations, la Ligue de défense des conducteurs et l'Automobile club des avocats, comptent déposer un recours en annulation devant le Conseil d'Etat

Pour Me Anthony Quevarec, c'est le principe d'égalité qui est atteint car la loi touche surtout les zones rurales, "celles qui, déjà enclavées, subissent de fortes contraintes liées à l'éloignement de tous les services au quotidien" explique-t-il au Figaro.

Le test des 80 km/h lancé sous le gouvernement de Manuel Valls a été mené durant deux ans sur trois tronçons de France. Une expérimentation remise en cause par Me Rémy Josseaume président de l'Automobile club des avocats, car "trop courte" et "trop petite". Les résultats ne sont donc pas jugés fiables par l'avocat.

À lire aussi
Des gendarmes participant à une opération de sécurité routière (illustration) sécurité routière
Sécurité routière : campagne pour sensibiliser les conducteurs de 2 roues au port du gilet Air-Bag

"Et comme il n'y a pas eu de test du 80 km/h, sa généralisation annoncée devient en même temps une expérimentation de deux ans. C'est dire si on n'est certain de rien" souligne-t-il.

Une efficacité contestée

D'après les deux associations, le lien établi entre la vitesse et la mortalité est critiquable."Le modèle dit de "Nilsson et Elvik", selon lequel 1 % de vitesse en moins équivaut à 4 % de morts en moins. "On veut faire croire qu'il s'agit d'une loi mathématique infaillible, mais c'est faux", insiste Me Josseaume".

En plus de ce recours d'annulation, un texte du député du Cantal, Vincent Descoeur (LR), sera débattu jeudi à l'Assemblée. "Il s'agit de modifier le Code des collectivités locales pour que le préfet et le département puissent avoir la main sur ce 80 km/h et, quand c'est nécessaire, revenir à 90 km/h" indique-t-il à nos confrères. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Sécurité routière Code de la route Auto
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793793451
Limitation à 80 km/h : des associations déposent un recours en annulation du décret
Limitation à 80 km/h : des associations déposent un recours en annulation du décret
Le décret qui impose les 80 km/h sur les routes secondaires a été publié hier au Journal officiel. Deux associations, la Ligue de défense des conducteurs et l'Automobile club des avocats, comptent déposer un recours en annulation du décret devant le Conseil d'État.
https://www.rtl.fr/actu/politique/limitation-a-80-km-h-des-associations-deposent-un-recours-en-annulation-du-decret-7793793451
2018-06-18 08:38:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/7LQ__NAzRXtSzxj4nm7z7A/330v220-2/online/image/2018/0604/7793634798_un-panneau-de-signalisation-80-km-h-illustration.jpg