1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Marine Le Pen vit une journée contrariante en visite au Liban

Marine Le Pen vit une journée contrariante en visite au Liban

La candidate a reçu un accueil mitigé de la part des chefs de l'État et du gouvernement libanais.

Marine Le Pen à Beyrouth au Liban, le 20 février 2017
Marine Le Pen à Beyrouth au Liban, le 20 février 2017
La sale journée de Marine Le Pen au Liban
00:50
Clarisse Martin
Journaliste

Sa visite ne s'est pour l'heure pas déroulée comme elle l'espérait. En visite pendant deux jours au Liban, la candidate du Front national à l'élection présidentielle espérait marquer des points et affirmer sa stature présidentielle. À ces fins, elle avait même obtenu une visite au président de la République libanaise, Michel Aoun. Mais ce dernier lui a réservé un accueil tout en retenue et l'entretien a été peu chaleureux.

Pire, après sa rencontre avec le Premier ministre, Saad Hariri, ce dernier s'est carrément fendu d'un communiqué pour appeler Marine Le Pen à ne pas faire d'amalgame entre "islam" et "terrorisme". Pour la candidate de l'extrême droite, le signal envoyé n'est pas très positif. À côté de cela, la députée européenne s'est également fait rattraper par les affaires européennes. Pour la deuxième fois, le siège du parti à Nanterre a été perquisitionné dans le cadre de l'enquête sur les emplois présumés fictifs d'assistants au Parlement européen.

La candidate et son équipe ont alors refusé les déclarations à la presse et se sont tenus à l'écart des journalistes français. En milieu de journée, mardi 21 février, Marine Le Pen doit prendre la parole pour faire le bilan de ses 48 heures passées à Beyrouth.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/