1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Les Républicains : Laurent Wauquiez se prépare à la présidence du parti
2 min de lecture

Les Républicains : Laurent Wauquiez se prépare à la présidence du parti

CONFIDENTIELS RTL - Le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes ne fait pourtant pas l'unanimité au sein du parti, notamment à cause de sa ligne politique qui en inquiète certains.

Laurent Wauquiez, président de la région Auvergne-Rhône-Alpes
Laurent Wauquiez, président de la région Auvergne-Rhône-Alpes
Crédit : SIPA
Pauline De Saint-Rémy : Les Constructifs font un pas de plus vers la création d'un nouveau parti
03:32
Les Républicains : Laurent Wauquiez se prépare à la présidence du parti
03:37
Pauline De Saint-Rémy

L'élection à la présidence des Républicains aura finalement bien lieu au mois de décembre. Après les renoncements successifs de Xavier Bertrand et Valérie Pécresse, Laurent Wauquiez n’a plus qu’à se préparer tranquillement. À commencer par faire en quelque sorte sa tournée des parrains puisque le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes a déjeuné, vous le savez, avec Nicolas Sarkozy, il y a 15 jours. L’ancien président l’aurait même assuré de son soutien en échange de sa bienveillance.

Même chose avec François Fillon, avec qui il a déjeuné le 5 juillet et dont il n’est pourtant pas réputé particulièrement proche. À en croire son entourage, s’il n’a pas déjeuné avec lui, il aurait aussi eu Alain Juppé au téléphone cette semaine. L’un de ses proches assurait à ce sujet que le maire de Bordeaux et fondateur de l’UMP "ne croit pas tellement à une recomposition durable du paysage politique", "ils ont des différences mais Juppé considère qu’il faut un parti de droite", affirme l’entourage de Laurent Wauquiez. Traduction : l’actuel numéro 2 du parti a au moins tenté de s’assurer de la neutralité de celui qui incarne la ligne la plus opposée à la sienne au sein du parti.

Un candidat qui inquiète

N’empêche qu’il continue à en inquiéter beaucoup chez Les Républicains. Son rapport avec le FN, son exercice du pouvoir... Beaucoup de choses alertent dans les rangs des Républicains et pas seulement chez les centristes ou les Constructifs. Quand son arrivée probable à la tête du parti n’inquiète pas, elle suscite un enthousiasme modéré. L’ex-sarkozyste Éric Woerth confie par exemple à ce sujet : "Je lui ai dit qu’il fallait qu’il change d’image, avant l’élection… pas après !" et de commenter, non sans ironie : "Les élections on les a toutes perdues, si au moins on pouvait ne pas perdre celle-là…"

Les élections on les a toutes perdues, si au moins on pouvait ne pas perdre celle-là

Éric Woerth

Message au moins partiellement reçu du côté de Laurent Wauquiez où l’on promet qu’il "donnera des gages" de rassemblement, qu’il "rassurera", plutôt sur son mode de gouvernance, que sur sa ligne politique à proprement parler. Ainsi, pas question de proposer une direction collégiale ni même de ressusciter les courants tels qu’ils ont existé mais "il y aura un système pour garantir l’expression des sensibilités" assure ses proches. "Il a compris que Sens Commun était une voie sans issue", abonde l’un de ses interlocuteurs récents.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/