1 min de lecture Droite

Les Républicains : interdite d'accès, Calmels retrouve ses affaires dans un carton

Venue chercher ses affaires après son limogeage des Républicains, Virginie Calmels les a retrouvées dans un carton à l'accueil du siège du parti.

Virginie Calmels et Laurent Wauquiez, le 3 septembre 2017
Virginie Calmels et Laurent Wauquiez, le 3 septembre 2017 Crédit : PHILIPPE DESMAZES / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Virigine Calmels serait désormais persona non grata au siège des Républicains. Limogée dimanche 17 juin de la vice-présidence du parti, l'ex-numéro deux est venue chercher ses affaires dans son ancien bureau  ce mardi 19 juin. Mais à l'entrée, l'ancienne adjointe d'Alain Juppé à la mairie de Bordeaux est tombée sur un carton contenant l'ensemble de ses biens. Le tout, posé sur le comptoir de l'accueil. 

Selon le Journal du Dimanche, elle n'a pas non plus pu aller saluer son ancienne assistante, un vigile lui barrant l'accès "sur instruction de la direction". "À tous ceux qui m'interrogent stupéfaits pour savoir si c'est vrai je réponds : oui tout est vrai ! No comment", a réagi l'intéressée sur Twitter. 

Le numéro 3 des Républicains, Guillaume Peltier, a de son côté évoqué des "méthodes assez répandues" dans les entreprises. "Il ne faut jamais s'étonner des conséquences dont on est soi-même la cause. Virginie Calmels était numéro 2 du parti, elle avait toute sa place (...), elle a choisi à deux reprises d'attaquer violemment Laurent Wauquiez et notre formation politique", a poursuivi le député du Loir-et-Cher, estimant qu'il est temps de "tourner la page de la division". 

Il s'est ensuite lancé dans une métaphore footbalistique : "Si vous avez Griezmann, Tolisso, (...) Hugo Lloris, qui deux weekends de suite mettent volontairement des buts contre leur camp, qu'est-ce que va faire Didier Deschamps ? Il va les renvoyer au vestiaire et il n'est pas impossible que dans le vestiaire, il y ait la valise du joueur de foot. C'est trop facile". 

À lire aussi
Le siège des Républicains présidentielles
Présidentielle 2022 : la droite peut-elle encore revenir ?

Au parti, on a aussi souligné que Virginie Calmels "a perdu les attributs inhérents à la fonction", "comme dans une grande entreprise". Peut être une allusion au passé professionnel de l'ancienne numéro deux du parti, qui était directrice générale du groupe de production télévisuelle Endemol Monde et présidente d'Endemol France jusqu'à sa démission en 2013. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Droite Les Républicains Laurent Wauquiez
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants