1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Propos de Wauquiez : dépités, des adhérents LR rejoignent le mouvement de Pécresse
1 min de lecture

Propos de Wauquiez : dépités, des adhérents LR rejoignent le mouvement de Pécresse

CONFIDENTIELS RTL - Les récents propos de Laurent Wauquiez devant des étudiants lyonnais continuent de provoquer des remous au sein des Républicains. Il y a ceux qui ont quitté le parti ; et ceux qui s'interrogent et rejoignent en attendant le mouvement de Valérie Pécresse.

Laurent Wauquiez et Valérie Pécresse, le 24 juin 2015
Laurent Wauquiez et Valérie Pécresse, le 24 juin 2015
Crédit : AFP / Thomas Samson
Les Républicains : départs médiatiques et colère cachée après la polémique Wauquiez
04:02
Les Républicains : départs médiatiques et colère cachée après la polémique Wauquiez
04:02
Vincent Derosier & Loïc Farge

L'affaire Wauquiez suscite une double onde de choc au sein des Républicains. Depuis le week-end dernier, il y a eu au moins cinq départs ou mises en retrait du parti. C'est le cas de l'ancien ministre Dominique Bussereau, de l'eurodéputée Élisabeth Morin-Chartier, du sénateur de Saône-et-Loire Jean-Paul Émorine, ou du maire de Thionville Pierre Cuny.

Et puis il y a ce qu'on voit moins. D'après nos informations, plusieurs élus, un peu partout en France, sont dépités par la prestation télé de leur patron. Ils hésitent à rendre leur carte. Mais pour l'instant, certains ont simplement décidé d'adhérer au mouvement "Libre !" de Valérie Pécresse. La double appartenance est autorisée.

"Je suis écœuré", me confiait un maire. Un autre assure qu'il a ressenti de la "pitié" en regardant Laurent Wauquiez. "J'ai eu l’impression de revivre la campagne présidentielle de François Fillon", lâche-t-il.

Si certains élus veulent rester anonymes, d'autres assument. Voici quelques noms : Bertrand Plouvier, leader de l'opposition LR à Rennes ; Ronan Loas, maire dans le Morbihan ; Frédéric Lafforgue, élu de Castelnau-le-Lez dans l'Hérault ;  ou Sylvie Marcilly, vice-présidente du conseil départemental de Charente-Maritime. Vous voyez, ce ne sont pas de stars de la politique, mais de simples élus de terrain extrêmement déçus par Laurent Wauquiez.

LR parle de "démarches individuelles"

À lire aussi

Valérie Pécresse se frotte les mains. Dans ce genre de crise, chacun essaie de tirer la couverture vers lui. Un des proches de la présidente de la région Île-de-France assure que son mouvement compte 750 élus, soit 250 de plus qu'en septembre selon eux.

Chez LR, on assure qu'il n'y a aucune hémorragie. Un proche de Laurent Wauquiez parle de "démarches individuelles". Seule certitude, cette séquence n'aura pas soudé les différentes familles de la droite.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/