1 min de lecture Politique

Les prières de rues sont désormais interdites en France

Un nouveau lieu de culte a ouvert vendredi dans une ancienne caserne du nord de Paris, boulevard Ney, pour accueillir les musulmans qui prient habituellement dans les rues du quartier parisien de la Goutte d'or. A deux reprises cette semaine, dimanche au Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro, le ministre de l'Intérieur Claude Guéant a prévenu il n'y aurait "plus de prière dans la rue dès le 16 septembre". "Si d'aventure il y a des récalcitrants nous y mettrons fin", avait-il poursuivi. Une décision contestée par la présidente du Front National, Marine Le Pen.

Prières de rue à Paris en avril 2011
Prières de rue à Paris en avril 2011 Crédit : AFP / Archives, Miguel Medina
Micro RTL
La rédaction de RTL Journalistes RTL

La caserne, propriété de l'Etat, dont deux grandes salles de 750 m2 et 600 m2 pourraient être aménagées en lieu de culte en attendant la construction d'un institut des cultures d'islam, peut accueillir "près de 2.700 personnes", avait dit récemment le préfet de police de Paris Michel Gaudin. Elle doit servir à désengorger les deux mosquées du XVIIIème arrondissement (celle de la rue Myrrah et de la rue Polonceau ), où, chaque vendredi, les fidèles bloquent les rues pour prier. Une situation provisoire (en attendant l'ouverture d'une nouvelle grande mosquée dans ce même arrondissement, en 2012-2013), mais qui satisfait les imams, les fidèles... et les commerçants du quartier.

Les responsables musulmans souhaitent que les fidèles puissent s'y rendre tous les jours, tandis que la préfecture de police veut que cela se limite à la grande prière du vendredi et à celles des deux fêtes de l'aïd qui clôturent, l'une le mois de jeûne du ramadan, l'autre le grand pèlerinage de La Mecque.

La présidente du Front national a dénoncé cette initiative, jeudi soir sur TF1. "Je ne suis pas très satisfaite, parce que je m'aperçois que l'Etat français se soumet à un véritable chantage, c'est-à-dire qu'on occupe les rues et on dit on occupera les rues tant que vous n'aurez pas violé la loi sur la laïcité en nous donnant un bâtiment", a déclaré la patronne du Front National dans l'émission "Parole directe".

La question des prières de rue a fait polémique en juin 2010 quand des groupuscules d'extrême droite avaient appelé à un "apéro saucisson-pinard" finalement annulé pour dénoncer l'"islamisation" de la Goutte d'or.

(Avec dépêches)

Lire la suite
Politique Islam Religions
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7718653426
Les prières de rues sont désormais interdites en France
Les prières de rues sont désormais interdites en France
Un nouveau lieu de culte a ouvert vendredi dans une ancienne caserne du nord de Paris, boulevard Ney, pour accueillir les musulmans qui prient habituellement dans les rues du quartier parisien de la Goutte d'or. A deux reprises cette semaine, dimanche au Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro, le ministre de l'Intérieur Claude Guéant a prévenu il n'y aurait "plus de prière dans la rue dès le 16 septembre". "Si d'aventure il y a des récalcitrants nous y mettrons fin", avait-il poursuivi. Une décision contestée par la présidente du Front National, Marine Le Pen.
https://www.rtl.fr/actu/politique/les-prieres-de-rues-sont-desormais-interdite-en-france-7718653426
2011-09-16 22:36:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/LlDFnDuKU4vKYlAmDWK1xw/330v220-2/online/image/2011/0916/7718655195_prieres-de-rue-a-paris-en-avril-2011.jpg