1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Les Jeunes Républicains réclament une élection pour désigner leur président
2 min de lecture

Les Jeunes Républicains réclament une élection pour désigner leur président

CONFIDENTIELS RTL - L'année 2017 se termine pour Les Républicains avec l'installation de Laurent Wauquiez à sa tête. En 2018, une autre élection pourrait avoir lieu. Ou pas...

Laurent Wauquiez, au siège des Républicains à Paris
Laurent Wauquiez, au siège des Républicains à Paris
Crédit : Jacques Witt / Sipa/SIPA
Les Jeunes Républicains réclament une élection pour désigner leur président
03:09
Les Jeunes Républicains réclament une élection pour désigner leur président
03:09
Pauline De Saint-Rémy & Loïc Farge

Rien n'est encore décidé. Le poste de président des Jeunes Républicains a, en effet, été laissé vacant depuis que sa dernière occupante, Marine Brenier, élue députée des Alpes-Maritimes au mois de juin dernier dans l'ancienne circonscription de Christian Estrosi, a adhéré au groupe des "Constructifs" à l'Assemblée nationale. Elle a donc été destituée.

Et si jusqu'à très récemment c'est un protégé de Laurent Wauquiez, Aurane Reihanian (dit "Laurent Wauquiez Junior" même), son ancien assistant parlementaire, qui était considéré comme ultra-favori pour prendre la suite, plusieurs déclarations récentes du jeune homme ont fait grincer des dents jusque dans l'entourage de du nouveau chef de file de la droite. Au point de lui coûter carrément son statut.

Je vous en avais parlé ici-même. Aurane Rehainian s'était fait sévèrement remonter les bretelles après ses propos rapportés par Mediapart sur les "enfants d'immigrés qui brûlent des voitures".

Rebelote il y a dix jours dans les colonnes du journal Libération, selon lequel il déclarait que les enfants nés de PMA et de GPA "ne devraient même pas exister". Le communiqué dans lequel il exprimait ses regrets n'y aura rien fait.

Les ambitions s'aiguisent

À lire aussi

Résultat : les appétits s'aiguisent. Et une petite centaines de cadres des Jeunes Républicains ont écrit à Laurent Wauqiez pour s'assurer qu'une véritable élection allait bien être organisée en 2018.

Une lettre que le président du parti a évoquée mardi 19 décembre au soir lors du bureau politique des Républicains. Il a promis, après avoir été interrogé à ce sujet par Geoffroy Didier, de recevoir quelques-uns des signataires au mois de janvier.

La rédaction vous recommande

Une décision doit donc en principe être prise à la rentrée. Même si Laurent Wauquiez ne semble pas pressé. On dit pourtant sa ligne très majoritaire chez les jeunes aussi, voire plus encore. Mais il pourrait compter parmi les intéressés au poste un jeune sarkozyste, ainsi que des soutiens de Xavier Bertrand et de Valérie Pécresse. Traduction : il n'a pas besoin de cela.

On notera que statutairement le président des Jeunes Républicains est censé être élu par les militants - tout comme son aîné -, sauf en cas de démission ou de révocation de son prédécesseur. Auquel cas, c'est au conseil national des Jeunes Républicains et une partie de ses élus de le désigner. Une petite zone grise dont pourrait profiter Laurent Wauquiez.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/