1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Les enseignants rejettent massivement François Hollande

Les enseignants rejettent massivement François Hollande

Traditionnellement à gauche, le monde enseignant se tournerait pourtant vers François Bayrou en cas d'élection présidentielle, selon un sondage Opinion Way pour "Le Figaro".

François Hollande et Najat Vallaud-Belkcem dans un collège aux Mureaux, le 7 mai 2015
François Hollande et Najat Vallaud-Belkcem dans un collège aux Mureaux, le 7 mai 2015
Crédit : PHILIPPE WOJAZER / POOL / AFP
Claire Gaveau
Journaliste

Et si les enseignants ne votaient plus à gauche ? Traditionnellement acquis à la gauche, le monde enseignant se détourne massivement de la politique du gouvernement actuel. En cas d'élection présidentielle demain, ils ne seraient d'ailleurs que 21% à voter pour François Hollande, selon un sondage Opinion Way pour Le Figaro. Soit une baisse de 23 points par rapport à leur vote de 2012

Il faut dire que François Hollande et sa ministre de l'Éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem, peinent à convaincre et recueillent respectivement 76% et 77% d'avis défavorables

Des résultats symboles d'une politique éducative largement contestée. Si la promesse de campagne de créer 60.000 postes avait ravi le corps enseignant, la réforme du collège (75% de mécontents) ou la question des nouveaux programmes (70% de mécontents) n'ont jamais convaincu. Bien au contraire. Vincent Peillon, Benoit Hamon puis Najat Vallaud-Belkacem se sont tour à tour heurté à ces dossiers épineux qui pourraient faire perdre une grosse partie de cet électorat au prochain candidat socialiste.

François Bayrou vire en tête

Toujours selon ce sondage Opinion Way, François Bayrou pourrait être le grand gagnant de ce divorce entre la gauche et le monde enseignant. À la question "si le premier tour de l'élection présidentielle avait lieu dimanche prochain, pour lequel des candidats y aurait-il le plus de chance que vous votiez ?", 26% ont répondu en faveur du président du MoDem, soit 10 points de plus qu'en 2012. Jean-Luc Mélenchon, troisième derrière François Hollande, ne reçoit que 18% des intentions de vote alors que Nicolas Sarkozy, en quatrième position, reste stable avec 13%. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/