1 min de lecture Les Républicains

Les éloges d'Alain Juppé envers Emmanuel Macron

Malgré la défaite de sa formation politique à l'élection présidentielle, Alain Juppé se dit satisfait de l'action d'Emmanuel Macron.

Alain Juppé et Emmanuel lors des cérémonies du 11 novembre a Paris
Alain Juppé et Emmanuel lors des cérémonies du 11 novembre a Paris Crédit : Denis ALLARD-POOL/SIPA
Maxime Magnier

Les adversaires d'hier pourraient-ils devenir les alliés de demain ? Comme le révèle Le Parisien ce dimanche 12 novembre, Alain Juppé ne tarirait pas d'éloges sur Emmanuel Macron et la politique menée par le nouveau chef de l'État. 

Vendredi 10 novembre, lors d'un déjeuner avec l'Association de la presse diplomatique, le maire de Bordeaux aurait ainsi salué à plusieurs reprises la "crédibilité française retrouvée", la "réapparition d’une capacité d’initiative" induite par les réformes engagées et évoqué "un président qui s'investit". "Vous aurez noté que je suis indulgent avec Emmanuel Macron", aurait d'ailleurs souligné l'ancien Premier ministre, avant de nuancer : "On verra les résultats dans deux ans."

Le quotidien francilien rapporte en outre que, même s'il se dit "pas convaincu que le clivage droite-gauche ait disparu", Alain Juppé souhaite tout de même "un grand mouvement central", un syncrétisme LREM-droite, pour les élections européennes de 2019. Et d'assurer : "Si Macron reste dans la ligne de son discours à la Sorbonne, je ne vois pas d’incompatibilité".

Plus proche de Macron, plus loin de Wauquiez

"Je pense que cette proposition est une erreur", a rétorqué Laurent Wauquiez, ce 12 novembre, dans l'émission Dimanche en politique sur France 3. "Nous ne partageons pas la même vision de l'Europe qu'Emmanuel Macron", en particulier sur l'élargissement éventuel de l'Union européenne, a-t-il dit. "C'est une profonde erreur car l'élargissement a tué l'Europe", a aussi estimé l'ancien ministre des Affaires européennes, avant de conclure : "Ce que je dis, c'est qu'on va avoir des débats sur l'Europe".

À lire aussi
Le maire de Saint-Étienne Gaël Perdriau, en juillet 2018 élections municipales
Municipales 2020 : le maire LR de Saint-Étienne se porte candidat

Justement, comme le rapporte Le Parisien, Alain Juppé n'adhérerait pas aux idées de Laurent Wauquiez, lui qui s'apprête à prendre la tête des Républicains à l'issue des élections internes du mois de décembre. "Je suis inquiet, car j’entends se développer le discours populiste", a-t-il indiqué, avant de critiquer le discours anti-élite du Président du conseil régional d'Auvergne-Rhône-Alpes : "Ce discours m’insupporte. Un peuple sans élites est un peuple sans repères."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Les Républicains Alain Juppé Emmanuel Macron
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants