1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Les députés votent la réduction de la part du nucléaire de 75% à 50% en 2025
2 min de lecture

Les députés votent la réduction de la part du nucléaire de 75% à 50% en 2025

Une promesse de campagne de François Hollande

La centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin), en avril 2013 (photo d'illustration).
La centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin), en avril 2013 (photo d'illustration).
Crédit : AFP / SEBASTIEN BOZON
micros
La rédaction numérique de RTL

L'Assemblée nationale a voté vendredi l'article 1er du projet de loi de transition énergétique, qui prévoit de réduire la part du nucléaire dans la production d'électricité de 75% à 50% à l'horizon 2025, comme promis par François Hollande. 

Le même article du projet de loi, qui était débattu depuis lundi dans l'hémicycle, programme la diminution de moitié de la consommation énergétique en 2050 par rapport à 2012. Les députés y ont ajouté un objectif intermédiaire de réduction de 20% de la consommation en 2030, via un amendement gouvernemental. 

Les émissions des gaz à effet de serre doivent être divisée par 4


Parmi les autres objectifs définis, figurent la baisse des émissions de gaz à effet de serre de 40% entre 1990 et 2030, et leur division par 4 en 2050. Enfin, la part des énergies renouvelables doit être portée à 23% en 2020 et 32% en 2030, et la consommation des énergies fossiles diminuer de 30% en 2030.

La gauche a applaudi le vote de cet article, dont la discussion n'a cessé d'être allongée par l'UMP.

L'UMP dénonce un "parti pris idéologique"

À écouter aussi

Ainsi le député du Haut-Rhin Michel Sordi, dont la circonscription comprend la centrale de Fessenheim menacée de fermeture, a redit vendredi matin être "attaché au nucléaire" ainsi qu'aux emplois qui en découlent, et "convaincu qu'il fait partie de la transition énergétique", avant que le couperet de la fin du temps de parole de son groupe ne tombe.

La réduction de la part du nucléaire est vivement combattue par l'UMP, hostile à un "parti pris idéologique" et à "un compromis politique entre le candidat François Hollande et les écologistes". UMP et UDI reprochent aussi à la majorité de ne rien dire de l'impact de ce choix sur les factures d'électricité.

La facture énergétique va baisser selon Ségolène Royal

Mais pour la ministre de l'Ecologie Ségolène Royal, qui porte ce texte, la nouvelle répartition entre les énergies "va faire baisser les factures" et "la priorité de ce texte est les économies d'énergie".

L'Assemblée doit achever vendredi soir l'examen des 64 articles du projet de loi "relatif à la transition énergétique pour la croissance verte".

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.