1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Les députés frondeurs votent le budget rectificatif mais ne baissent pas les armes
2 min de lecture

Les députés frondeurs votent le budget rectificatif mais ne baissent pas les armes

Les députés ont adopté mardi en première lecture le projet de budget rectificatif de l'État, grâce, notamment, au vote des députés socialistes frondeurs. Mais la réconciliation n'est pas scellée pour autant.

Le gouvernement doit affronter la résistance des frondeurs du PS
Le gouvernement doit affronter la résistance des frondeurs du PS
Crédit : AFP / Fred Dufour
Vincent Derosier

Les frondeurs rentreraient-ils dans le rang ? Les députés socialistes hostiles à la politique économique du gouvernement ont finalement voté le budget rectificatif de l'État mardi 1er juillet par une large majorité de 307 voix contre 232.

Lors d'une réunion du groupe parlementaire ce matin, Manuel Valls avait de nouveau appelé à la responsabilité, indiquant qu'il ne serait pas le "chef d'un gouvernement qui n'avance pas".

Ne pas passer pour des irresponsables

Les députés frondeurs ont donc fait marche arrière. Mais il semble qu'ils réservent leurs forces pour le vote du budget de la Sécurité sociale. En attendant le vote de la semaine prochaine, un vrai numéro d'équilibriste attend les frondeurs pour tenter de sortir la tête haute de cette séquence.

Ils ont ferraillé pendant des semaines. Aujourd'hui, ils s'inclinent face au gouvernement. Tout repose sur un argument. "Un de ces textes apporte des baisses d'impôts à près de 4 millions de Français. À nos yeux, il est votable", indique un député.

À écouter aussi

Plusieurs frondeurs souhaitaient s'abstenir. Mais ils ont eu peur d'apparaître aux yeux de l'opinion comme des irresponsables, figés dans une posture de dénonciation. La crainte aussi de provoquer une crise au sein du groupe parlementaire socialiste où certains députés ne cachent plus leur exaspération. 

Le vote du budget de la sécu loin d'être assuré

Mais les frondeurs ne déposent pas les armes pour autant. "Le texte qu'on va devoir voter la semaine prochaine contient des baisses d'impôts pour les entreprises, massives et sans condition, financées par la restriction des prestations sociales des Français les plus modestes. On indique dès ce soir qu'on ne votera pas le texte", confie Laurent Baumel, député PS d'Indre-et-Loire.

Ce mardi soir, la trêve est décrétée. Manuel Valls a remercié la majorité pour son soutien loyal, franc et massif. En guise de cadeau, il lève la réserve du vote. Ce qui signifie que les députés peuvent à nouveau amender le budget rectificatif de la sécu. Tout en laissant planer la menace du passage en force en cas de nouvelle fronde. 

À écouter

Les députés frondeurs votent le budget rectificatif mais ne baissent pas les armes
01:15
La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/