2 min de lecture François Hollande

Ce qu'il faut retenir de l'interview de François Hollande en 6 points

ÉCLAIRAGE - Le chef de l'État était l'invité exceptionnel de RTL et de TF1 pour une émission spéciale, ce jeudi 6 novembre. Tout au long de la soirée, François Hollande a distillé les annonces.

François Hollande, le 6 novembre 2014
François Hollande, le 6 novembre 2014
Romain Renner
Romain Renner
Journaliste RTL

Pour célébrer la moitié de son quinquennat, François Hollande était l'invité exceptionnel de RTL et TF1, ce jeudi 6 novembre. Pendant 90 minutes, le président de la République a défendu son action et son bilan depuis deux ans et demi, il a également fait quelques annonces pour les années à venir.

Pas d'impôt supplémentaire

François Hollande a une nouvelle fois assuré qu'il n'y aurait "pas d'impôts supplémentaires en 2015, pour qui que ce soit". Une annonce qu'il avait déjà effectuée en septembre dernier. "La France (...) va faire 50 milliards d'économies et ce n'est pas facile. Mais elle ne fera pas davantage. Elle ne va pas lever d'impôts supplémentaires", affirmait-il alors.

Un nouveau recadrage de Manuel Valls

François Hollande n'a pas hésité à recadrer Manuel Valls une nouvelle fois. "Il applique la politique que j'ai moi-même fixée pour la Nation", a-t-il assuré, rappelant le tacle adressé par Jacques Chirac à Nicolas Sarkozy, en 2004.

Le chef de l'État avait déjà procédé à un recadrage en règle lorsqu'il avait remis la grand-croix de l'ordre du Mérite à son premier ministre.

Des "preuves de vie" de Serge Lazarevic

À lire aussi
François Hollande, le 7 mai 2019 à Paris diplomatie
Offensive turque en Syrie : François Hollande évoque trois moyens de pression

Le sort de Serge Lazarevic, retenu en otage depuis trois ans, a été évoqué. "Nous n'avons pas de nouvelles, qui laisseraient penser qu'il aurait été assassiné, a-t-il annoncé. Nous avons donc des preuves qui laissent penser qu'il est vivant, mais elles ne sont hélas pas récentes".

La rédaction vous recommande

Des contrats aidés pour les seniors

François Hollande a annoncé le retour d'une allocation pour les chômeurs qui ont suffisamment cotisé mais n'ont pas atteint l'âge de la retraite et la création d'un contrat aidé pour les chômeurs seniors à qui il manque quelques trimestres de cotisation.

"J'ai décidé pour les personnes qui ont toutes leurs annuités, qui ont plus de 60 ans et qui ne trouveront plus d'emploi jusqu'à 62 ans (...) pour ces personnes, on pourra avoir cette prestation" qui avait été supprimée, afin de "les conduire à la retraite", a déclaré François Hollande.

Une candidature aux JO 2024 ?

Le président de la République s'est dit "favorable" à une candidature de Paris pour l'organisation des Jeux Olympiques de 2024. Il a réaffirmé sa volonté de voir la France organiser de grands événements et a également évoqué la candidature française à l'exposition universelle de 2025.

La maire de Paris, Anne Hidalgo, s'était pourtant dite "pas emballée" par ce projet, lors de sa venue au Grand Jury, le 6 juillet dernier.

Annonce du "grand plan numérique"

Le "grand plan numérique" annoncé le 2 septembre dernier a été confirmé par le Président. "On va sélectionner un certain nombre de collèges qui vont être expérimentaux", a-t-il expliqué. Et après, "tous les collèges seront progressivement" concernés. À la "rentrée 2016, tous les élèves de 5e seront équipés d'une tablette et recevront une formation avec le numérique". Et d'ajouter : "On dégagera l'argent nécessaire", rappelant que "le budget de l'Éducation nationale est préservé".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
François Hollande Manuel Valls Moi Président
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants