1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Législatives : sur le cas de Valls, Macron "a inventé un nouveau 'ni-ni'"
2 min de lecture

Législatives : sur le cas de Valls, Macron "a inventé un nouveau 'ni-ni'"

DÉBAT - La République En Marche a décidé de ne pas investir de candidat face à Manuel Valls pour les élections législatives.

Manuel Valls le 29 janvier 2017 à Évry
Manuel Valls le 29 janvier 2017 à Évry
Crédit : AFP / Éric Feferberg
Législatives : sur le cas de Manuel Valls, Emmanuel Macron" a inventé un nouveau 'ni-ni'"
09:20
Législatives : sur le cas de Manuel Valls, Emmanuel Macron "a inventé un nouveau 'ni-ni'"
09:24
Alain Duhamel & Guillaume Roquette & Marie-Pierre Haddad

"Et maintenant les difficultés commencent". La une du Figaro Magazine souligne les tensions naissantes entre François Bayrou et Emmanuel Macron à propos des élections législatives. Le soutien du président de la République a indiqué, quelques heures après la publication de la liste des 428 candidats investis par La République En Marche, qu'elle n'avait pas "l'assentiment" du MoDem. "Je convoque le bureau politique du MoDem demain (vendredi) soir en souhaitant que dans les heures qui viennent, un mouvement de raison permette des investitures communes dans toutes les circonscriptions comme Emmanuel Macron et moi en sommes convenus depuis le premier jour de notre entente", a-t-il ajouté à l'AFP

Alain Duhamel indique que "sur le nombre de sièges gagnables pour former un gouvernement, les engagements sont respectés. La question est que François Bayrou en voudrait plus. La question est de savoir si c'est un vrai clash ou non. Ce qui dangereux pour lui, c'est que ça fait celui qui a du mal à s'adapter aux nouvelles règles. Or, elles sont en train de changer". De son côté, Guillaume Roquette, directeur de la rédaction du Figaro Magazine, le président du MoDem n'a "pas été trahi". Ce qui lui arrive était inespéré, il était marginalisé depuis cinq ans. Là il essaye d'obtenir un petit peu plus, c'est le jeu de la politique. Il disait : 'Je ne demande rien'. Visiblement, c'est plus compliqué". 

La politique n'a pas disparu parce qu'Emmanuel Macron a été élu

Guillaume Roquette, directeur du "Figaro Magazine"

Quel est l'objectif réel de François Bayrou ? "Avoir un groupe charnière dont la majorité dépend de la fidélité de ce groupe", répond l'éditorialiste RTL. Il ajoute : "Ce qui me déplaît dans cette affaire, c'est qu'il s'agit d'un raisonnement de quatrième". La logique de la Ve République est que jusqu'à présent, il y a avait une gauche et une droite, donc deux blocs facilement identifiables. Une fois que l'on avait élu le président de la République, la majorité allait avec. Aujourd'hui, c'est un homme hors système qui a été élu. Il faut reconstruire tout le système. Le paradoxe est qu'on attendait une nouvelle ère politique, alors que c'est un retour vers le passé avec des manœuvres (...) On le sentiment qu''En Marche !' est en train de manœuvrer. C'était l'esprit start-up et finalement les Français se rendent compte de ces jeux. Cela va écorner l'image. La politique n'a pas disparu parce qu'Emmanuel Macron a été élu", indique Guillaume Roquette. 

Sur le cas de Manuel Valls, l'ancien premier ministre n'a pas été investi par La République En Marche pour les élections législatives, mais le parti ne nommera aucun opposant. "Il a inventé un nouveau 'ni-ni' : ni investiture, ni opposition (...) Manuel Valls est le symbole de la ligne centre-gauche d'Emmanuel Macron. Sa personnalité est très clivante. L'idée est de ne pas l'investir officiellement, mais pas de mettre d'opposant, comme ça j'ai le beurre et l'argent du beurre", analyse Guillaume Roquette. Selon Alain Duhamel, "la situation est bonne pour l'ancien premier ministre mais la grande questions sera le nom du premier ministre. Est-ce que ce sera quelqu'un du centre-droit ou de la droite modérée ?".

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/