1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Législatives partielles à Nice et Strasbourg : qui pour remplacer Christian Estrosi et Armand Jung ?
2 min de lecture

Législatives partielles à Nice et Strasbourg : qui pour remplacer Christian Estrosi et Armand Jung ?

Si la droite est quasiment assurée de l'emporter dans les Alpes-Maritimes, les socialistes sortants semblent en position de faiblesse dans le Bas-Rhin.

Christian Estrosi, le 6 décembre 2015.
Christian Estrosi, le 6 décembre 2015.
Crédit : VALERY HACHE / AFP
Législatives partielles à Nice et Strasbourg qui pour remplacer Christian Estrosi et Armand Jung
00:01:17
Yannick Olland & Emeline Le Naour & AFP

À Nice et Strasbourg se déroulent les dernières élections législatives partielles avant la présidentielle de 2017. Le premier tour a lieu ce dimanche 22 mai dans la 5e circonscription des Alpes-Maritimes afin de désigner un successeur à Christian Estrosi, maire Les Républicains de Nice. Celui qui était également député des Alpes-Maritimes a démissionné de son poste à l'Assemblée nationale en mars pour cause de cumuls de mandats et va se consacrer à son rôle de président de la région Paca

Pour la droite et Christian Estrosi, il ne s'agit pas d'une élection à haut-risque puisque l'homme fort de la région est le suppléant de Marine Brenierla candidate LR pour ce scrutin. En 2012, il avait été élu dans son fief avec 63,4% des voix face au candidat PS. Présentée comme grande favorite, la tête de liste est une juriste de 29 ans, entrée en 2007 aux "jeunes populaires", dont elle est devenue déléguée nationale en 2012. Elle est devenue conseillère métropolitaine en 2011, adjointe de Christian Estrosi à la mairie de Nice en 2014 et conseillère départementale en 2015. Face à Marine Brenier, le Parti socialiste présente Chaama Graillat. Encartée au PS depuis 6 ans, elle est secrétaire de la section de la 5e circonscription. Six autres candidats se sont également lancés dans la course. 

À Strasbourg, une élection à risque pour le PS

Du côté de la première circonscription de Strasbourg, treize candidats se disputent le siège de député laissé vacant par le socialiste Armand Jung, qui avait démissionné le 1er mars dernier pour raisons de santé. Si la région du Bas-Rhin est historiquement ancrée à droite, Strasbourg est acquise au PS depuis 19 ans. Pourtant rien n'est joué et les socialistes pourraient vivre un revers historique à l'occasion de cette élection. 

En 2012, Armand Jung avait été réélu avec 62% des voix au second tour, face à une candidate UMP alors peu connue. Pour conserver ce siège et ce, uniquement pour l'année à venir en raison des nouvelles législatives de 2017, le camp socialiste présente Eric Elkouby, qui est une figure locale du PS. Conseiller départemental et adjoint au maire, il est considéré comme le "dauphin" quasi naturel du député sortant, dont il est très proche. Face à lui, Les Républicains ont investi Jean-Emmanuel Robert. Ce dernier entend faire campagne en soulignant le "bilan désastreux du président Hollande et de sa majorité", notamment en matière de chômage et d'"affaiblissement de l'État".

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.