1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Législatives partielles à Nice et Strasbourg : les dauphins de Christian Estrosi et d'Armand Jung sont en tête
2 min de lecture

Législatives partielles à Nice et Strasbourg : les dauphins de Christian Estrosi et d'Armand Jung sont en tête

Les successeurs désignés du PS et des Républicains raflent la majorité des voix dans les circonscriptions des Alpes-Maritimes et dans le Bas-Rhin.

Marine Brenier entourée de Christian Estrosi et Nicolas Sarkozy le 24 avril 2016 à Nice
Marine Brenier entourée de Christian Estrosi et Nicolas Sarkozy le 24 avril 2016 à Nice
Crédit : AFP
Emeline Le Naour

À l'Est comme au Sud, pas de surprise. Le premier tour des élections législatives partielles de Nice et Strasbourg s'est déroulé, à peu de chose près, comme l'ont espéré Les Républicains à Nice et le Parti socialiste à Strasbourg dimanche 22 mai. Marine Brenier (LR), héritière désignée de l'homme fort de la région, Christian Estrosi qui est également le suppléant de la juriste de 29 ans, a remporté 47,4 % des suffrages dans la 5e circonscription des Alpes-Maritimes.

Christian Estrosi avait démissionné de son poste de député, pour cause de cumul des mandats, mais reste toujours maire de Nice et président de la région Paca. Elle affrontera dimanche 29 mai le candidat Front national Michel Brutti, qui a obtenu 30,75% des voix. En 2012, Christian Estrosi avait été élu dans son fief avec 63,4% des voix face au candidat PS. Marine Brenier est entrée en 2007 aux "jeunes populaires", dont elle est devenue déléguée nationale en 2012. Elle est devenue conseillère métropolitaine en 2011, adjointe de Christian Estrosi à la mairie de Nice en 2014 et conseillère départementale en 2015.

Le PS se maintient au premier tour à Strasbourg

À Strasbourg, si l'avance est moins confortable pour le Parti socialiste, qui tient la circonscription depuis près de 20 ans, c'est tout de même Éric Elkouby, le successeur désigné d'Armand Jung, député sortant, qui a rassemblé la plupart des suffrages en recueillant 30,48% des voix. Face à lui, son principal adversaire, Jean-Emmanuel Robert, le candidat LR a obtenu 19% des voix.

Les deux hommes s'affronteront en duel au second tour. En 2012, Armand Jung avait été réélu avec 62% des voix au second tour, face à une candidate UMP alors peu connue. Pour conserver ce siège et ce, uniquement pour l'année à venir en raison des nouvelles législatives de 2017, le camp socialiste présente Eric Elkouby, qui est une figure locale du PS.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.