1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Législatives 2017 : Valls se revendique candidat de la "majorité présidentielle"
2 min de lecture

Législatives 2017 : Valls se revendique candidat de la "majorité présidentielle"

Le candidat dans la première circonscription de l'Essonne a assuré mercredi 17 mai être "le seul qui souhaite la réussite du quinquennat qui s'ouvre, dans l'intérêt de la France".

Le Premier ministre Manuel Valls, le 10 octobre 2016
Le Premier ministre Manuel Valls, le 10 octobre 2016
Crédit : SIPA
Félix Roudaut & AFP

Désireux d'être investi aux législatives sous l'étiquette de La République En Marche, Manuel Valls s'était heurté à un refus catégorique. Mais l'ancien Premier ministre semble ne nourrir aucun ressentiment. Bien au contraire. Le candidat dans la première circonscription de l'Essonne a en effet créé la surprise en dévoilant son affiche de campagne sur les réseaux sociaux, mercredi 17 mai. Et deux mots inscrits en lettres capitales sur un bandeau bleu clair arrêtent immédiatement le regard : "Majorité présidentielle". 

Sans parti pour les élections législatives de juin, le maire d'Évry lève le voile sur cette affiliation, expliquant dans un court texte qui accompagne l'affiche être "le seul qui souhaite la réussite du quinquennat qui s'ouvre, dans l'intérêt de la France". Et d'appeler à "construire autour du président de la République une majorité cohérente" face aux défis auxquels la France est confrontée. 

Manuel Valls avait fait savoir la semaine dernière qu'il entendait mener sa campagne "en homme libre". Le Parti socialiste, à l'instar de La République en Marche, a décidé de lui laisser le champ libre en n’alignant aucun candidat face à lui dans sa circonscription de l'Essonne, où il a toujours gagné depuis 2002. 

Ses concurrents politiques viennent d'un bord inattendu : le chanteur Francis Lalanne et l'humoriste controversé Dieudonné ont chacun annoncé leur candidature sur la circonscription ces derniers jours. Le premier en tant que suppléant d'un restaurateur d'Évry et sous l'étiquette du mouvement "éco-citoyen 100%". Le second aux côtés de Nolan Lapie, le jeune homme de 18 ans qui avait giflé Manuel Valls en janvier en Bretagne.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

pub
pub
pub
pub
En Direct
/