1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Législatives 2017 : pourquoi le taux de participation est important
1 min de lecture

Législatives 2017 : pourquoi le taux de participation est important

INVITÉ RTL - Le directeur de l'institut de sondages Kantar Public France redoute une très forte abstention pour ce premier tour des élections législatives.

Des députés à l'Assemblée nationale (image d'illustration)
Des députés à l'Assemblée nationale (image d'illustration)
Crédit : BOHAC YANN/SIPA
3 minutes pour comprendre du 11 juin 2017
04:11
micro generique
La rédaction de RTL

Emmanuel Macron obtiendra-t-il une majorité à l'Assemblée nationale ? C'est la grande question posée par ce scrutin des législatives, un peu plus d'un mois après son élection. Mais une autre interrogation demeure, et elle concerne le chiffre de l'abstention, annoncé très élevé à quelques heures des résultats du premier tour

Peut-on l'expliquer par le nombre importants de candidats (7.877, ndlr), qui pourrait pousser les électeurs à ne pas aller voter au 1er tour, pour laisser se faire l'écrémage ? "Le recul de la participation entre la présidentielle et la législative est quand même une constante, d'environ une vingtaine de points", rappelle Emmanuel Rivière, directeur de l'institut Kantar Public France. "Ça fait quand même 9 millions d'électeurs en moins. La législative est devenue le parent pauvre. La grand-messe reste la présidentielle, alors que pourtant, la participation joue beaucoup aux élections législatives", poursuit-il. 

Au second tour, on risque de ne pas avoir de choix qui corresponde à son orientation habituelle

Emmanuel Rivière

Il explique : "Il y a deux tours, et pour être qualifié au second tour il faut soit être dans les deux premiers, soit avoir 12,5% des inscrits. Si on a une participation de 60%, ce qui est déjà pas mal, cela veut dire qu'il faut faire 20%. Or, il n'a échappé à personne que le paysage politique était assez éclaté au lendemain de la présidentielle. Donc on peut se dire 'on verra bien au second tour', mais on risque de ne pas avoir de choix qui corresponde à son orientation habituelle", prévient le sondeur. 

En clair, moins la participation est importante au premier tour, moins il y aura de triangulaires ou de quadrangulaires. "On va avoir un grand nombre de duels dans les 4/5e des circonscriptions", prédit Emmanuel Rivière. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/