2 min de lecture Législatives 2017

Législatives 2017 : Marine Le Pen hésite à être candidate

Alors qu'elle vient d'essuyer une lourde défaite au second tour de la présidentielle, la chef de file du Front national n'a toujours pas dévoilé ses intentions pour les législatives.

Marine Le Pen après sa défaite au second tour de la présidentielle, le 7 mai 2017
Marine Le Pen après sa défaite au second tour de la présidentielle, le 7 mai 2017 Crédit : AFP / Bertrand Guay
Marie Demeulenaere
Journaliste

Et maintenant, que va faire Marine Le Pen ? Le parti du Front national rendra publique lundi 15 mai, son choix de candidats pour les législatives. Un mystère reste entier : Marine Le Pen sera-t-elle candidate ? La finaliste malheureuse de l'élection présidentielle n'a toujours pas dit si elle sera candidate ou non, dans la 11e circonscription d'Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais), comme elle l'avait précédemment été en 2012. "Elle n'a pas encore pris sa décision. Elle a juste indiqué qu'elle allait chapeauter la campagne législative du FN, mais la concernant, elle personnellement, rien n'est acté", a confirme Jean-Lin Lacapelle, le secrétaire général adjoint du parti dans les colonnes du Parisien. 

Épuisée selon ses prochesMarine Le Pen hésite à repartir à la conquête de son fief, même si elle a viré en tête au second tour de la présidentielle avec 58,17% des suffrages. "Elle sera en première ligne pour soutenir de nombreux candidats FN dans toute la France, avec de nombreux déplacements à la clé. Sa propre campagne va en pâtir. Mener les deux de front ne me paraît pas raisonnable, ce serait même une erreur", déclare un élu au quotidien.

Cette dernière semaine a été chahutée au sein de l'équipe du Front national. Mardi 9 mai, la jeune députée frontiste Marion Maréchal-Le Pen, a annoncé son retrait "provisoire", de la vie politique française, à seulement quelques semaines du premier tour des législatives. Quelques jours plus tard, c'est au tour de Florian Philippot, bras droit de Marine Le Pen, de menacer de quitter le parti si le FN recule sur la sortie de l'euro. Dans ce contexte, la chef de file du FN tente de trouver une voie qui éviterait de diviser un peu plus son parti. Risquer une défaite à l'élection législative n'est peut-être pas la route que la candidate à choisi. Réponse lundi 15 mai. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Législatives 2017 Front national Marine Le Pen
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants