1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Législatives 2017 : les Pasquier tiraillés entre le vote de cœur et de raison
2 min de lecture

Législatives 2017 : les Pasquier tiraillés entre le vote de cœur et de raison

LA CAMPAGNE EN FAMILLE - Cette famille, dont le cœur penche à gauche, n'est pas encore déterminée entre un vote REM ou France insoumise.

Les Pasquier ont voté Hollande en 2012, mais lui feront-ils confiance une deuxième fois ?
Les Pasquier ont voté Hollande en 2012, mais lui feront-ils confiance une deuxième fois ?
Crédit : Marie Monier
Législatives 2017 : les Pasquier tiraillés entre le vote de cœur ou de raison
04:08
Alice Moreno & Ludovic Galtier

Dans le Val-de-Marne, la famille Pasquier est à gauche. À deux semaines du premier tour des élections législatives, ses membres ont débattu de la nouvelle mouture de la loi Travail qu'Emmanuel Macron compte faire adopter par ordonnances d'ici à l'automne. Lors de leur dernier débat, les Pasquier espéraient encore une victoire de la gauche à la présidentielle. Aujourd'hui résignés, ils décortiquent les premières mesures du président.

Louis, étudiant en sciences politiques de 19 ans, réagit à la rencontre entre Emmanuel Macron et les leaders syndicaux. "Ces trois syndicats-là, en sortant de l'Élysée, avaient l'air plutôt contents parce qu'ils avaient le temps de discuter. Pierre Gattaz sortait un peu plus inquiet en disant qu'il fallait aller plus vite." Jean-Louis, son père à la retraite, s'inquiète du mode de gouvernance version Macron. "Dans son approche, il doit impliquer ses ministres. Ce n'est pas à lui de tout décider." Sur le fond, Sylvie, son épouse de 59 ans, doute que la loi Travail version Macron soit du goût des travailleurs. "Ça paraît anti-social, faire adopter une loi qui risque d'apporter du conflit pendant les vacances, du point de vue des travailleurs, c'est une goujaterie."

Pour mettre facilement en application cette réforme et plus largement son programme, Emmanuel Macron compte sur une majorité absolue de députés à l'Assemblée nationale. Louis hésite à donner une chance au président. Il avait voté Jean-Luc Mélenchon au premier tour de la présidentielle. Lucide sur les failles de la gauche on ne peut plus divisée une fois encore, Sylvie et Jean-Louis partagent l'analyse. Dépités, les Pasquier espèrent que la droite ne profitera pas de cette fracture aux législatives.

Chaque dimanche retrouvez "La Campagne en Famille", et découvrez leur compréhension de la campagne, leurs désirs, leurs ras le bol et leurs doutes... jusqu’au vote en 2017 !

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

pub
pub
pub
pub
En Direct
/