1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Législatives 2017 : les candidats de la REM ne sont "pas du recyclage du PS"
2 min de lecture

Législatives 2017 : les candidats de la REM ne sont "pas du recyclage du PS"

INVITÉE RTL - Candidate de La République en Marche dans les Yvelines pour les législatives, Aurore Bergé défend Emmanuel Macron face à François Bayrou, mécontent de la liste de candidats aux législatives.

Aurore Bergé en 2014
Aurore Bergé en 2014
Crédit : MARTIN BUREAU / AFP
Législatives 2017 : les candidats de la REM ne sont "pas du recyclage du PS"
04:17
Législatives 2017 : les candidats de la REM ne sont "pas du recyclage du PS"
04:20
Clémence Bauduin
Clémence Bauduin

"Les malentendus qui peuvent exister vont très vite se dissiper." Aurore Bergé, candidate de La République en Marche pour les législatives dans les Yvelines, en est sûre, le mécontentement de François Bayrou quant à la liste de candidats REM ne justifie pas une grande colère. "Il y a un accord qui existe, qui était avant tout une alliance programmatique. Le premier projet de loi qui sera présenté par Emmanuel Macron, c'est justement sur la moralisation de la vie publique et l'éthique, qui a toujours été porté par François Bayrou. Donc je pense que l'essentiel - l'enjeu programmatique - est là", affirme la candidate ce vendredi 12 mai au micro de RTL.

Tandis que Richard Ferrand, porte-parole de la République en Marche, a présenté hier la liste des 428 premiers candidats aux législatives, nombreux s'étonnent que chaque circonscription ne dispose pas de candidat. "Il y aura de très très rares cas où il n'y aura pas d'investitures qui seront données, par exemple comme ça a été le cas avec Manuel Valls parce que c'est un ancien Premier ministre de la France", justifie Aurore Bergé. 

Aurore Bergé confiante

Dès l'annonce de la liste des aspirants députés de la REM, François Bayrou a fait savoir que celle-ci ne lui convenait pas, estimant qu'il s'agit de recyclage du PS. "Je suis justement le contre-exemple qui fait que non, on n'est pas du recyclage du parti socialiste, répond Aurore Bergé, ancienne militante des Républicains. Il y a seulement 24 députés sortants qui ont été réinvestis, qui viennent en effet plutôt de la gauche et des écologistes, parce que c'est ceux qui ont pris le risque au départ de rejoindre Emmanuel Macron et de quitter leur famille politique d'origine. Ils l'ont rejoint et c'est assez légitime qu'ils soient aujourd'hui investis", justifie la candidate.

Le principal objectif d'Aurore Bergé, comme des autres candidats de sa nouvelle formation politique, est d'obtenir une majorité. Un objectif qu'elle estime atteignable au vu de "la cohérence des Français" : "je crois qu'ils ont eu l'audace d'emmener, de voter, d'élire, un homme qu'ils connaissaient depuis trois ans, qui a fait en un an le premier mouvement politique de notre pays. (...) Je ne crois pas du tout que les Français ont envie d'une cohabitation qui bloquerait le pays et qui nous empêcherait de pouvoir le réformer. Je pense qu'au contraire, même ceux qui n'ont pas voté pour Emmanuel Macron attendent que ce quinquennat soit un quinquennat qui fonctionne, qui réussisse", lance la candidate.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/