1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Législatives 2017 : "Le but n'est pas de fracturer mais de construire", explique Richard Ferrand
1 min de lecture

Législatives 2017 : "Le but n'est pas de fracturer mais de construire", explique Richard Ferrand

REPLAY - INVITÉ RTL - Le soutien d'Emmanuel Macron espère l'émergence d'une nouvelle force politique qui dépassera les partis politiques.

Richard Ferrand, invité de RTL le 8 mai 2017
Richard Ferrand, invité de RTL le 8 mai 2017
Bruno Le Maire : "Je pourrais travailler dans une majorité de gouvernement"
00:14:18
Gouvernement Macron : Richard Ferrand évoque des personnalités "d'horizons différents"
00:15:13
"Le monde politique doit innover" estime Richard Ferrand, secrétaire général d'"En Marche!"
00:00:18
Richard Ferrand, invité de RTL, lundi 8 mai
00:15:10
Richard Ferrand évoque des personnalités "d'horizons différents" pour "construire une majorité"
00:15:17
Clarisse Martin
Clarisse Martin

"Le régime des partis, c'est la pagaille", avait déclamé le général de Gaulle à propos de la IVe République. Une posture que pourrait s'approprier Emmanuel Macron en vue des élections législatives de juin ? Car si le Président fraîchement élu à la tête de la République a remporté une première bataille, d'aucuns décrivent le scrutin de la Chambre basse du Parlement comme étant le "troisième tour de l'élection présidentielle".


Au micro de RTL, Richard Ferrand, député du Finistère et soutien de la première heure de l'ancien ministre de l'Économie, a ébauché la stratégie du mouvement "En Marche !". Les 577 candidats seront officiellement investis dans le courant de la semaine, sous l'étiquette "La République en Marche !". "Ceux qui viennent d'horizons différents mais qui sont d'accord sur les grands chantiers, eh bien il faut qu'ils se retrouvent pour construire une majorité", professe le député, réfutant la thèse d'une politique d'ouverture menée afin d'affaiblir les différents partis politiques, notamment Les Républicains, en vue des législatives.

"Le but n'est pas de fracturer mais de construire", estime le Breton, qui juge par ailleurs que les partis "ne sont pas en excellent état. (...) Il faut créer une force nouvelle qui soit forte des différences des uns et des autres, d'accord sur les valeurs". Ce qui est certain, en revanche, c'est que les candidats aux législatives sous l'étiquette "La République en Marche !" devront adhérer à cette nouvelle force et s'engager à siéger dans le groupe de la majorité présidentielle élue, quelle que soit leur appartenance politique antérieure.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/