1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Législatives 2017 : "La discipline de groupe, ce n'est pas pour moi", dit François Ruffin
1 min de lecture

Législatives 2017 : "La discipline de groupe, ce n'est pas pour moi", dit François Ruffin

REPLAY - INVITÉ RTL - Celui qui siégera au sein du groupe de la France insoumise à l'Assemblée nationale affirme qu'il votera les lois en son "âme et conscience".

François Ruffin
François Ruffin
Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
Législatives 2017 : "La discipline de groupe, ce n'est pas pour moi", dit François Ruffin
08:15
Législatives 2017 : "La discipline de groupe, ce n'est pas pour moi", dit François Ruffin
08:18
Léa Stassinet

"Quand on est de gauche, on est toujours préparé à la défaite". C'est avec une pointe d'ironie que le réalisateur François Ruffin, soutenu par la France insoumise est revenu sur sa victoire dans la 1ère circonscription de la Somme. Alors qu'il accusait 10 points de retard sur son adversaire La République En Marche Nicolas Dumont au soir du premier tour, François Ruffin l'a emporté dimanche 18 juin avec 55,97% des voix, contre 44,03% pour son concurrent. "Je n'avais préparé qu'un discours de défaite", assure le nouveau député.

Pour François Ruffin, c'est "le travail de terrain qui a payé". Il poursuit : "On a mené la bagarre jusqu'à la 96e minute du dernier match", dit-il, faisant référence à l'équipe de football d'Amiens, qui a décroché sa place en Ligue 1 grâce à un but inscrit dans les dernières secondes de l'ultime journée de championnat.

François Ruffin siégera donc au sein du groupe la France insoumise, qui aura pour la première fois sa place à l'Assemblée. Quel genre de député sera-t-il ? "Je ferai mon travail à 100% mais je voterai en mon âme et conscience et en toute indépendance", assure le réalisateur de Merci patron !. "La discipline de groupe, ce n'est pas pour moi, mais on n'a pas besoin de discipline quand on est d'accord sur l'essentiel. Et moi le programme de la France insoumise ne me pose pas de problèmes". 

Celui qui se présentait dans une circonscription disputée, face au candidat REM mais aussi à l'ancienne secrétaire d'État Pascale Boistard et au comédien Franck de Lapersonne, investi par le Front national, a rappelé les trois engagements pris auprès des électeurs, en cas d'élection. "Je me paierai au Smic, mon mandat sera révocable, et je ferai gérer mes réserves parlementaires par un jury populaire tiré au sort". Quant au reste de son indemnité parlementaire, il la donnera "probablement à des oeuvres". 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/